Menatam se recentre sur Eggo.

Sale temps sur le groupe Menatam, basé à Bois-de-Villers (Profondeville) et dont l'actionnaire majoritaire est toujours la famille Taminiaux, qui gère les enseignes èggo et Kitchen Market. Ce jeudi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, il a "annoncé son intention d’envisager la cessation de l'activité de l'enseigne Kitchen Market, soit 12 points de vente en Wallonie, ce qui pourrait potentiellement impacter 68 emplois. La direction s’engage à travailler étroitement avec les représentants du personnel et des organisations syndicales pour envisager toutes les pistes et alternatives permettant d’éviter ou de limiter au maximum les licenciements".

L'enseigne, rappelons-le, a à peine un an. En septembre 2015, à Bois-de-Villers, la famille Taminiaux présentait un nouveau bébé, Kitchen Market. Le fils, Frédéric (qui a lancé èggo voici 9 ans), annonçait le remplacement des 22 points de vente Euro Center (chaîne de magasins spécialisés dans le matériel électrique, de la hi-fi aux télévisions en passant par l'électroménager, qui a été créée par le père, Philippe, il y a 30 ans) par Kitchen Market. Une nouvelle enseigne mais aussi repositionnement sur le marché des cuisinistes avec un nouveau concept qui devait faire mouche. En s'attaquant clairement à un autre segment qu'avec èggo, moins cher, et sur lequel on retrouve par exemple le géant Ikea. Fini de vendre des GSM et des télés donc. Par contre, on allait y trouver tout ce qui se rapporte de près ou de loin à la cuisine.

"Aujourd'hui, l'enseigne Euro Center a totalement disparu", explique Bénédicte Van Moortel, porte-parole du groupe. Mais 22 points de vente devaient muter, et il n'y en a que 12 pour Kitchen Market. De son côté, èggo est passé de 49 à 50 points de vente. "Il y a eu effectivement des mouvements dans les points de vente", poursuit Bénédicte Van Moortel. L'accord qui était passé avec la société Alice Délice, qui disposait de surfaces à l'intérieur de Kitchen Market, est lui aussi sur la sellette. "Alice Délice dispose de toute façon de son propre réseau. Mais la formule du est sûrement appelé à disparaître ". Officiellement donc, "le groupe familial belge tournerait donc définitivement le dos au marché traditionnel de l’électroménager, très exposé aux turbulences d’internet, pour se recentrer et accélérer le développement belge et international d’èggo, l’enseigne principale du groupe qui compte aujourd’hui 50 points de vente spécialisés dans la conception et l’installation de cuisines équipées sur mesure".