La DH apprend que la gale s'est introduite derrière les barreaux de la prison d'Arlon. 

Contactée par nos soins, Kathleen Van De Vijver, porte-parole de la direction générale des établissements pénitentiaires, confirme l'information. "Plusieurs détenus et membres du personnel de la prison d'Arlon sont porteurs de la gale. Il s'agit de la gale norvégienne, fortement contagieuse. En concertation avec le service médical central, la prison va être mise en isolement jusqu'à jeudi matin, à priori. Les visites, transferts et extractions sont supprimés. Les membres du personnel sont invités à consulter leur médecin traitant afin de mettre en route un traitement le cas échéant. Un remboursement sera prévu".