Infrabel et la SNCB ont organisé, jeudi matin, une visite de l'actuel chantier de la gare de Ciney. Celle-ci sera entièrement modernisée d'ici la fin 2022.

Le chantier, débuté en février 2019, s'inscrit dans la modernisation complète de l'axe Namur-Arlon. Le premier objectif de cette modernisation est de gagner vingt minutes de temps de parcours entre Bruxelles et la frontière belgo-luxembourgeoise, en faisant passer la vitesse de référence à 160 km/h sur cette ligne et à 120 km/h en gare de Ciney.

Le second objectif est de moderniser l'ensemble des disciplines ferroviaires. "Cette ligne n'a plus subi de travaux d'ampleur depuis 1958. Elle travaille sur sa robustesse mais montre des signes de faiblesse régulièrement", a indiqué le ministre fédéral de la mobilité François Bellot.

Une première étape de travaux a déjà été effectuée. Elle concernait le remplacement des installations électriques. Une nouvelle phase a récemment débuté et prévoit l'allongement et le rehaussement des trois quais principaux, qui seront déplacés d'une centaine de mètres vers Namur, tandis qu'un quatrième - destiné aux trains touristiques - sera occasionnellement mis à disposition.

La signalisation sera quant à elle complètement informatisée. C'est un ajout indispensable à la mise en œuvre de l'European Train Control System (ETCS), qui surveille en permanence la vitesse du train, jusqu'à prendre le pas sur le conducteur si celui-ci ne respecte pas la signalisation. "Un quart du réseau belge en est équipé. L'objectif est d'arriver à 100% d'ici 2025. Au pic du chantier, une centaine de personnes travailleront ici à Ciney", explique Benoit Gilson, directeur stratégie chez Infrabel.

Par ailleurs, la SNCB va travailler sur l'accueil des clients, avec la construction d'un couloir sous voies adapté aux personnes à mobilité réduite, d'un parking à vélos ou encore en équipant et en sécurisant les quais avec des auvents, du mobilier et des caméras. Un nouveau bâtiment de gare sera aussi construit.

Le budget total de ce chantier de modernisation est estimé à 30 millions d'euros.