Namur

Alors que les cinéphiles ont déploré l’absence de films d’art et essai à Namur pendant plusieurs mois, voilà que deux cinémas concurrents les courtisent : la salle 7 de l’Acinapolis et le Forum, ressuscité de ses cendres il y a peu. Si le complexe de Jambes a décidé en novembre dernier de proposer deux séances d’un film d’auteur en version originale par semaine - le vendredi soir et le samedi après-midi -, c’était pour "pallier un manque sur Namur". L’initiative a été saluée discrètement mais avec enthousiasme par les amateurs. Il faut dire qu’après la fermeture du Caméo 2, les films d’auteur étaient pratiquement absents des cinémas namurois depuis plusieurs mois.

Mais voilà , avec la réouverture de la salle salzinnoise cinq jours par semaine, dont le cinéma d’art et essai est la vocation première, cette salle 7 n’en perd-elle pas de sa pertinence ? D’autant que celle du Forum, au charme désuet et inconfortable jadis, bénéficie aujourd’hui des mêmes conditions de projection que le complexe avec ses nouveaux sièges et son projecteur numérique Et que les deux sites proposent généralement les mêmes films à quelques jours d’intervalle.

"La salle 7 a son petit succès, nous avons créé un réflexe chez un certain public donc il n’est pas question d’arrêter, du moins pour l’instant. Nous venons d’ailleurs de fixer la programmation pour les deux prochains mois", précise Laurence Hottard, du cinéma Acinapolis. "Si les films peuvent être les mêmes, il y a des différences. Le Forum propose un cinéma de proximité avec un contact direct via le foyer et le bar. Nous essayons de programmer au maximum des soirées thématiques suivies d’un débat en collaboration avec des associations namuroises ou des avant-premières avec un dialogue entre les spectateurs et l’équipe du film. Il pourra aussi y avoir des rétrospectives", souligne Stéphane Scailquin, de l’ASBL 400 coups, qui gère le Forum.

Reste à savoir si le marché est assez grand pour combler les deux offres. En attendant, c’est tout profit pour le cinéphile qui, s’il n’a pas deux fois plus de films à voir, bénéficie de deux séances supplémentaires pour se décider.