La Maison du Tourisme de la Forêt de Saint-Hubert dit adresser jeudi, via un communiqué, ses craintes quant au confort et à la sécurité des personnes qui prévoiraient de venir profiter de la neige dans la région du massif forestier ces prochains jours. Le week-end dernier, certaines communes du territoire de la Forêt de Saint-Hubert ont connu un afflux de touristes d'un jour venus pour profiter de la neige tombée généreusement sur les hauteurs, et ce alors que l'accès au site de la Baraque de Fraiture, en province de Luxembourg, était notamment limité à la population locale. Alors qu'il n'est, à ce stade, pas encore question d'interdiction d'accès, la Maison du Tourisme de la Forêt de Saint-Hubert évoque une situation saturée.

"En effet, dès 400m d'altitude, la neige est présente depuis une bonne semaine et continue à s'accumuler. Par conséquent, la fréquentation du territoire atteint la saturation en l'espace d'un week-end", note-t-elle en expliquant craindre que "cette affluence représente plus de désagréments pour ses visiteurs que les agréments recherchés".

Des voiries ont déjà été fermées par sécurité en raison de chutes d'arbres sous le poids de la neige. "Chaque jour, des incidents de ce genre sont rapportés. Augmenter la densité des promeneurs dans ces zones, c'est augmenter le risque d'accident", peut-on lire dans le communiqué.

La Maison du Tourisme évoque également le risque sanitaire dans le contexte actuel en précisant que des communes pourraient prendre des mesures pour éviter tout encombrement des parties enneigées de leur forêt, comme c'est déjà le cas près du site de l'aérodrome de Saint-Hubert.

Le danger pour la nature et la biodiversité en raison d'un flux massif de touristes est aussi cité comme source d'inquiétude.

"La neige rend les limites des sentiers balisés moins évidentes. Les randonneurs se retrouvent malgré eux à marcher sur des zones fragiles qui risquent d'être durablement altérées", relève encore La Maison du Tourisme.

Si cette dernière dit apprécier cet engouement pour son territoire, elle suggère de reconsidérer les projets d'escapade pour le week-end à venir en précisant encore que le massif forestier de la Grande Forêt, s'étendant sur 100.000 hectares, "regorge de très jolis coins qui, malgré l'absence de neige, offrent le même plaisir