Trois études ont mis en avant des actions à réaliser pour redynamiser le centre.

La redynamisation du centre-ville de Dinant, voilà plusieurs années qu’on en parle. Mais, jusqu’à présent, rien de bien concret n’est visible sur le terrain. Les travaux sont toujours d’actualité, les commerces sont toujours autant en difficulté et les rues presque aussi désertes. Mais voilà. Les autorités ont présenté les résultats de deux études, avec à la clé une série d’actions à mener.

La première, réalisée par le bureau d’études Alphaville à la demande du BEP (Bureau économique de la Province), a mis en exergue trente actions. "Ce qu’on remarque est que la Ville de Dinant doit se reposer autour de la Meuse. Au travers d’ateliers avec les citoyens, il est apparu qu’il fallait se réapproprier le centre-ville comme un salon urbain. Les gens doivent pouvoir flâner", commente le directeur du BEP, Renaud Degueldre.

Mettre l’accent sur la mobilité douce

Pour cela, il faudra notamment rendre Dinant plus vert, plus propre et plus éclairé. Des efforts sont aussi à faire pour augmenter le piétonnier, pour maintenir les services administratifs en centre-ville ou encore pour élargir les circuits découverte. "Il faut mettre l’accent sur la mobilité douce."

Parallèlement à cette étude, le bureau Quidam a lui aussi été mandaté pour se pencher sur la redynamisation du centre-ville. Plus principalement sur l’aspect du marketing et de la signalétique. Elle a mis en avant l’absence de cohérence dans la signalétique de la ville de Dinant et a permis de définir des couleurs et le type de mobilier des cinq quartiers dinantais qui manquent d’harmonisation.

Le logo de la Ville va quant à lui aussi être modifié. "C’est la première fois que je vois quelque chose d’aussi cohérent. Cela fait quelques années qu’on a compris et intégré qu’il fallait de la cohérence", commente le bourgmestre Richard Fournaux.

Certaines de ces actions sont en cours de développement mais la majeure partie devrait commencer au printemps 2018 quand la Croisette sera terminée. Il faut compter un délai de réalisation de cinq ans.