Namur-Luxembourg

La piscine de Jambes rouvre, ce mardi dès 8h. "Le taux de legionela est à un niveau inférieur à la norme légale tant pour les douches des bassins que pour celles de la salle de judo, ce qui nous permet de rouvrir cette infrastructure sportive" , ont expliqué conjointement les échevins Prévot et Auspert.

La piscine était fermée depuis le 13 décembre, pour cause de mise en conformité des installations techniques, en vertu d’une obligation de la Région wallonne. Au cœur des travaux : la qualité de l’eau, selon les nouvelles normes de la Région.

"Cela nécessite toute un appareillage. Exemples : compteur du débit d’eau dans le grand et le petit bassin; analysateur d’eau; il sera désormais possible de vérifier en temps réel les taux de chlore, de pH ainsi que la température sans oublier l’air ambiant et l’humidité." Pour assurer le renouvellement de l’eau, il a été nécessaire ausssi d’agrandir le bac tampon.

D’autres travaux concernent l’électricité, la prévention incendie et la ventilation. La réouverture de la piscine de Jambes était initialement prévue le 11 avril, mais un contrôle de la qualité de l’eau avait révélé un taux de legionella douze fois supérieur à la norme légale, selon l’Inasep.

Toutes les mesures ont alors été prises. Au programme : la purge des tuyaux, cinq chocs thermiques consécutifs et une durée d’incubation de dix jours avant de nouvelles analyses pour s’assurer que la bactérie avait disparu. "Plusieurs canalisations d’eau sanitaire ont notamment été remplacées. Les machineries et installations ont été vérifiées à nouveau ce matin par la société en charge de la maintenance et tout est correct", précise encore Tanguy Auspert.

En 2012, la ville s’attaquera à la mise en conformité de la piscine de Saint-Servais. Si, du point de vue des nageurs, la piscine est nickel, il en va autrement pour les spécialistes. "On va isoler les façades, refaire les châssis et la toiture, changer la chaudière. Les plages seront aussi à refaire", détaille-t-on au cabinet Auspert.