Le collège communal de Dinant a présenté ce lundi soir le budget 2020. Un budget au travers duquel on peut davantage voir la griffe de la nouvelle majorité, contrairement à celui de l’exercice précédent de 2019. "Il n’y aura pas de gros investissements en 2020, ou alors ils seront couverts par d’importants subsides", explique le bourgmestre Axel Thixon. Premier élément important : le budget 2020 sera en boni de 40 000 €. "Et ce malgré une incertitude liée à du remplacement de personnel. Il y a deux importants départs à la retraite : le chef de l’atelier communal et la directrice générale. Il y a des pécules de départ importants qu’on a pu compenser par des charges d’emprunt qui diminuent et des rentrées supplémentaires liées aux différentes taxes comme sur les kayaks, les terrasses, etc."

Pas de folie en 2020

La nouvelle majorité ne compte donc pas faire de folie l’an prochain. Le plus gros investissement en fonds propres sera de 500 000€ pour rénover la voirie des Fonds de Leffe. D’autres voiries feront également l’objet de travaux de rénovation. "Nous avons un gros programme de réhabilitation des plaines de jeu. On a débloqué 100 000 € pour les remettre en conformité", poursuit Axel Tixhon. La Ville de Dinant va par ailleurs bénéficier d’un subside provincial de 200 000 € (sur un total de 250 000 €) pour la création d’une plaine de jeu en fin de Croisette, à proximité du restaurant Le Cosma.

Villages et quartiers privilégiés

Une attention particulière sera également donnée aux salles de village. "Un budget pour la réfection des salles de Falmagne, Leffe ou encore Wespin a été dégagé. On veut aussi relancer les comités de quartier." Dans le même ordre d’idées, 100 000 € seront à disposition du comité des jeunes de Sorinnes qui, avec leur propre main-d’œuvre, vont pouvoir rénover leur local. "Comme on le disait dans notre programme, il n’y aura pas de gros investissements pour le tourisme dans le centre-ville de Dinant. On va se concentrer sur l’animation des villages et quartiers, en lien avec la volonté de changement politique exprimée par le citoyen", termine Axel Thixon.