Namur-Luxembourg

La chasse aux pollueurs est ouverte à Virton. L’équipe du service propreté de la ville est aux aguets. Pas question de laisser les pollueurs agir en toute impunité. Chaque année, grâce à la détermination des élus, des ouvriers communaux et du département Nature et Forêt, de très nombreux pollueurs sans scrupules doivent répondre de leurs actes devant la justice.

Récemment, l’auteur d’un dépôt sauvage dans les bois de la vallée de Rabais, près des Zygomars, en a fait l’expérience. Il s’en sort avec une amende plutôt salée. "L’auteur a été identifié et condamné par le fonctionnaire sanctionnateur à 2 000 € d’amende, dont 1 000 € avec sursis pendant 3 ans. A cela s’ajoutera le remboursement des frais du nettoyage effectué par nos ouvriers communaux estimés à 500 €. Soit un total de 2 500 €. Ce qui représente plus de mille fois ce que cela lui aurait coûté s’il avait pris la peine de trier et aller au parc au container. Un parc situé plus près du centre de Virton que le repaire des Zygomars", indique Etienne Chalon, échevin de l’Environnement à la commune de Virton.

Mieux gérer les poubelles

Sur sa lancée , l’échevin s’attèle également à faire cesser les débordements des poubelles publiques. Certains les utilisent pour y déposer leurs déchets ménagers, comme ce fut le cas à la rue Léon Colleaux à Saint-Mard récemment.

"Si ces personnes agissent ainsi c’est, nous espérons croire, parce qu’ils ignorent que cette pratique est illégale. Ces personnes, à présent informées, n’auront plus d’excuses pour, à l’avenir, utiliser les sacs-poubelle vendus par la ville pour éliminer leurs déchets. La détermination des autorités restera entière pour maintenir propre et agréable à vivre notre magnifique région. Qu’on se le dise" annonce Etienne Chalon. Il faut savoir en effet que tous les dépôts sauvages de ce type sont eux aussi analysés par l’agent constatateur du service propreté de la ville de Virton et entraînent automatiquement la rédaction d’un procès-verbal.