Namur-Luxembourg

Le réseau d’études et d’analyses de la province de Luxembourg (REAL) publie son cahier thématique consacré au tourisme en province de Luxembourg. L’offre totale d’hébergement s’élève à 101135 lits alors que la province compte 265000 habitants. La population augmente dès lors d’un tiers grâce aux offres touristiques. Les campings de passage constituent l’offre la plus importante, suivie par l’hébergement touristique de terroir et meublé qui enregistre une forte hausse, les villages de vacances, les hôtels qui notent une évolution après une phase de décroissance, suivis par le tourisme social (centres de vacances, auberges de jeunesse ) Une offre concentrée pour la moitié dans neuf communes du nord de la province.

La vallée de la Semois constitue le deuxième pôle. Le tourisme d’affaires représente 9,2 % de la part wallonne. Alors qu’il a augmenté de 19 % entre 2006 et 2008 en région wallonne, il marque un léger recul de 1,1 % en Luxembourg belge. Les 37 attractions touristiques recensées dans la province attirent annuellement 859756 visiteurs, avec une diminution de 10,2 % entre 2000 et 2008.

Le Luxembourg est la première province agrotouristique wallonne, principalement à Durbuy, Sainte-Ode, Vielsalm et Gouvy. Elle comptabilise 1615 lits en gîtes, sept campings à la ferme, dix fermes pédagogiques, quatre fermes gourmandes et 56 producteurs locaux et points de vente à la ferme.

Au niveau des emplois, le secteur Horeca représente 3064 postes de travail. "Ce cadastre met en lumière le besoin de grosses capacités hôtelières, avec un renforcement du tourisme d’affaires. Nous sommes aussi en retard dans la maîtrise des langues étrangères", conclut René Collin, député provincial en charge du tourisme.