Manhay

La bataille juridique, initiée par le bourgmestre Antoine Duquesne, dans les années 90, est terminée. L’Etat belge s’est acquitté de sa dette. L’argent des dommages de guerre a enfin été versé à l’administration communale de Manhay. Le paiement de 6246897,92 € a été effectué, vendredi dernier, via le bureau d’avocat Lesceux-Neuville de Marche-en-Famenne, auquel le dossier avait été confié. Du montant global de 6,7 millions d’euros, près de 550000 € d’honoraires d’avocat ont été soustraits.

Pour rappel , en novembre dernier, la Cour de cassation a condamné l’Etat belge à indemniser la commune de Manhay pour des dommages subis pendant la Seconde Guerre mondiale. L’Etat a tardé à payer sa dette. Résultat : les intérêts dépassent le million d’euros. Si les dégâts causés pendant la Deuxième Guerre mondiale aux presbytères, églises, de Grandmenil, Odeigne, Dochamps, Vaux-Chavanne et Malempré étaient estimés, dans les années 40, à 3180232 francs belges, la somme actualisée atteignait 5,7 millions €.

La commune devrait recevoir, en sus des 6,2 millions d’euros, les 21 % de TVA sur les travaux réalisés après 1970 à l’ancienne maison communale de Malempré, au lavoir de Dochamps et à la toiture de l’église de Lamormenil. Que va faire Manhay avec ce pactole ? "Nous allons continuer à gérer la commune en bon père de famille", a indiqué le bourgmestre Robert Wuidar. "De nombreux travaux de voiries devront être réalisés dans les années à venir. Les subsides pourraient être revus à la baisse. Cela dit, les projets qui nous tiennent à cœur, comme le hall sportif et les projets en faveur des aînés, pourront plus aisément être menés à bien."

L’échevin des finances Pascal Daulne souligne que le million d’euros d’intérêts a déjà été utilisé pour équilibrer le budget 2013. Un fonds de réserve ordinaire spécifique "dommages de guerre" a été constitué pour un montant de 4082759,41 €. A l’extraordinaire, une somme de 1150610 € a également été mise dans un fonds de réserve.