Fabian Collard, directeur général d’IDELux, présente les modalités de réouverture.

Les recyparcs d’IDELux Environnement, fermés depuis le 18 mars, rouvriront, sauf surprise de dernière minute, ce 23 avril. En effet, si le projet de plan détaillé de réouverture est toujours à l’examen à la CSC, la CGSP et la SLFP, les grands principes ont déjà été admis par les organisations syndicales.

La réouverture se fera à partir de ce jeudi, les jours de la semaine, uniquement, sur base de l’horaire d’été, c’est-à-dire du lundi au vendredi de 13 h à 19 h. Elle se déroulera sur base des recommandations de la récente circulaire de la ministre Céline Tellier relative aux implications de la crise du coronavirus sur les services de collecte et de gestion des déchets.

"Dans un premier temps, les matières à valoriser seront déposées dans les gros conteneurs de 30 m3, précise Fabian Collard, directeur général d’IDELux. Il s’agira d’encombrants, de déchets verts, de bois, de papier et de carton. La réflexion est toujours en cours à propos des métaux."

En ce qui concerne les PMC, des solutions alternatives ont été trouvées pour désengorger les recyparcs : "Le type de ramassage a été laissé à l’appréciation de chaque commune, poursuit Fabian Collard. La collecte en porte-à-porte est effectuée par IDELux ou la commune elle-même. Une troisième possibilité est d’ouvrir un point d’apport volontaire près des bulles à verre."

À Arlon, Bastogne et Lierneux, l’expérience pilote de collecte des PMC se poursuit. Fabian Collard précise que la généralisation à l’ensemble des communes, en partenariat avec Fost Plus, a été reportée à 2021 car le nombre de centres de tri n’est pas suffisant pour gérer l’ensemble du flux.

Les conditions mentionnées dans la circulaire comportent également des recommandations quant aux modalités d’accès et au respect des règles de distanciation sociale et d’hygiène. Les équipes seront renforcées par du personnel communal et des agents des zones de police. Le port du masque buccal est recommandé afin de protéger les préposés. Les organisations syndicales se positionneront, après consultation de leurs affiliés, mardi en fin de journée.