Des sages-femmes indépendantes de la province de Luxembourg se sont rapprochées au sein du projet "Graines de vie" pour épauler les futurs parents pendant la grossesse comme après l’accouchement. L’arrivée d’un enfant, que ce soit le premier ou non, au sein d’un foyer peut soulever beaucoup de questions. Et il n’est pas toujours évident de trouver des réponses. Pour accompagner les parents qui en font la demande, des sages-femmes travaillent de manière indépendante en province de Luxembourg. Elles sont une poignée, mais veulent offrir un accompagnement optimal aux futurs parents en fonction de leurs besoins.

"Nous sommes là pour tout l’accompagnement des parents jusqu’à la maternité et l’allaitement ou encore après, en faisant du soutien à la parentalité", explique Cynthia Depret, sage-femme indépendante d’Etalle. Chez elle comme chez les autres membres du réseau, l’on peut venir consulter, venir parler des petites inquiétudes, des petits problèmes physiques, de tout ce qui peut chipoter pendant la grossesse. Ce service répond à un besoin qui se fait de plus en plus ressentir. "Aujourd’hui, la structure familiale est plus éclatée. Je ne pense pas qu’une grossesse soulève plus d’inquiétudes que par le passé, mais on a moins facilement les réponses où les soutiens nécessaires", poursuit la sage-femme. "On a moins l’occasion de tenir un bébé dans les bras, de voir des bébés grandir, évoluer. Aujourd’hui, les jeunes parents ont le choix entre 25000 bouquins pour les accompagner durant la grossesse, mais cela n’arrange pas forcément les choses. Il leur manque quelqu’un à qui se confier."

Les sages-femmes indépendantes, toutefois, sont rares en Luxembourg en comparaison avec les autres provinces. D’où le besoin pour les Luxembourgeoises de s’allier au sein du projet "Graines de vie", pour échanger sur des cas spécifiques, constituer des dossiers, développer des projets. "L’objectif est de toujours mieux répondre aux attentes des parents, père ou mère", explique Cynthia Depret. "Nous considérons nos services comme complémentaires à ceux que les personnes qui attendent un enfant pourront trouver au cœur du milieu hospitalier avec lequel nous continuons à travailler."

Précisons que le statut des sages-femmes indépendantes est reconnu par l’Etat et que les consultations sont en partie ou totalement remboursées par l’INAMI.

Informations : www.grainesdevie.be.