Au plus proche des attentes

Les nouveaux stages sont nombreux dans les quatre disciplines. Parmi celles-ci, l’apprentissage de la technique Alexander ouvert tant aux élèves qu’aux professeurs de musique et de danse. Un stage de danse traditionnelle est également proposé aux enfants à travers trois stages Enfants-phares.

De nouveaux stages aux approches originales de bouche à oreille, orchestra out of time et objets sonores sont destinés aux plus jeunes dans la section musique.

Les arts plastiques s’ouvrent quant à eux au design, cabanes et micro-architectures. Le stage est l’occasion pour les participants de se confronter aux matériaux de proximité et de récupération pour travailler cette notion d’abri.

Dans un autre style, une initiation au vitrail traditionnel dans un exercice de création contemporaine. La photographie est également présente avec un stage d’initiation et de perfectionnement au photomontage.

Les stages de danses et de musiques traditionnelles vont cette année encore s’ouvrir au public. Un projet de soirée swing et dansante avec les professeurs du cours de danse de Lindy Hop et de jazz manouche pourrait se développer cette année dans les rues de Neufchâteau.

Les arts du spectacle ne sont pas en reste au point de vue nouveautés dans un large registre allant du texte de théâtre au cinéma d’animation en passant par les techniques du massage par le toucher.

Sans oublier le laboratoire déjanté et poétique sur l’imaginaire et les outils de l’acteur-auteur pour créer, jouer, chanter son propos.

L’académie prévoit également des collaborations extérieures tout au long de l’année ainsi que trois stages de deux jours les 11 et 12 mai ainsi que les 5 et 6 octobre au centre culturel de Libramont.