Annoncée ce vendredi 29 novembre à Arlon, les militants préfèrent l’apaisement.

On le sentait venir. La confirmation est tombée ce samedi. Les Zadistes ont quand même frappé fort en matière de communication : « Magnus pète les plombs. On va apaiser les tensions », peut-on lire dans un communiqué rédigé par les partisans « zadistes ». Le bourgmestre d’Arlon en prend pour son grade, guère épargné par les militants, dont certains avaient fait le déplacement pour assister au conseil communal qui s’est déroulé mercredi passé. 

Et ce conseil ne leur a pas vraiment plu. « Le bourgmestre, Vincent Magnus, s'est emporté à plusieurs reprises au sujet de la ZAD et à l'encontre du groupe Ecolo+. Il a notamment argué qu'il y aurait des "casseurs" lors de la manifestation prévue ce vendredi 29 novembre dans le centre-ville (NDLR : une manifestation demandée par les Zadistes et qui avait été autorisée par la commune). La marche de ce vendredi visait pourtant à rassembler toutes les personnes sensibles à la question écologique et à la destruction du vivant, dans un esprit familial. Nous dénonçons l'instrumentalisation par le bourgmestre de cette marche qui se voulait pacifique. Il est clair que notre but n'a jamais été d'instiller la peur parmi les riverains, ni de dégrader la ville d'Arlon », disent-ils. Conséquence ? Ladite manifestation est annulée. « Etant donné le climat de tension instauré par le bourgmestre autour de cet événement, nous avons décidé, collectivement, de l'annuler. Par le biais de cette décision, nous espérons faire entendre que nous ne représentons pas la menace fantasmée par Monsieur Magnus. » 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette décision est perçue différemment au sein de la population. Certains se félicitent de ce retrait. « Bravo, voilà une belle démarche pour désamorcer intelligemment la situation », se réjouit Marc. D’autres sont par contre moins convaincus. « Les Zadistes me dérangent parce qu’ils se battent pour un combat inutile, à mes yeux. Le sol de la sablière est pourri et plus aucune biodiversité n’est possible. Je ne comprends pas tout ce cinéma, même si je n'ai rien contre le mouvement zadiste en tant que tel. Ils ont déjà remporté des beaux combats ailleurs dans le pays. Mais à Arlon, ça ne sert à rien ! », dit de son côté Ludo. 

Vincent Magnus réagit. Il se dit surpris de la réaction excessive des zadistes, rappelant qu’il n’a jamais voulu interdire la manifestation en question.