Le nouveau tronçon relie désormais la N4 à la route industrielle.

Le dernier tronçon de la route de contournement de Marche-en-Famenne est ouvert à la circulation depuis ce jeudi après-midi. Les automobilistes peuvent désormais relier la route industrielle de Marloie et l’échangeur de la N4 sans avoir à passer par le zoning de la Pirire ou le centre-ville. Objectif affiché : désengorger le zoning de la Pirire et le boulevard urbain.

"Il y a des habitudes à changer et le trafic est là, mais nous espérons que ce contournement améliorera structurellement la situation", observe Pierre-Yves Trillet, de la Direction des routes du Luxembourg. Six années de procédures et trois années de chantier auront été nécessaires à l’aboutissement du projet, dont la réalisation représente un investissement de 8,8 millions d’euros. Réalisée en trois phases par l’entreprise Socogetra, cette dernière étape du contournement représente 2,1 kilomètres de voiries, 100 000 m³ de déblais, 400 mètres d’écrans antibruit (leur installation est prévue pour la mi-juin), 150 arbres, 10 pertuis souterrains - un pour les piétons/cyclistes, deux pour le bétail et sept pour les cours d’eau - des crapauducs, et trois bassins d’orage. Parmi les principaux défis techniques, l’installation d’un pont cadre de 2 400 tonnes de béton armé sous la rue du Viviers à proximité de l’hôpital.

L’ouverture de la route marque l’aboutissement d’un dossier de contournement entamé il y a une vingtaine d’années avec la chaussée de l’Ourthe et dont les premières esquisses remontent à la fusion des communes. "Ce contournement nous a permis de dessiner de nouvelles perspectives de développement pour Marche-en-Famenne en repositionnant la ville au centre d’un espace beaucoup plus grand", souligne le bourgmestre André Bouchat, qui rassure quant aux répercussions sur le centre-ville. "Souvent, les routes de contournement permettent de créer de nouvelles zones commerciales ou résidentielles qui risquent d’anémier voire d’étouffer le centre-ville. Or, celui-ci se trouve en zone rurale. Impossible donc de construire le long du contournement en dehors des deux zonings. Le centre de Marche est donc préservé."