Le bourgmestre de Namur et président du CDH a ouvert la porte, mais trouve que ce n'est pas un bon moyen pour faire entendre leurs revendications

Tintamarre à Dave cette nuit. Vers 4h du matin, un groupe de gilets jaunes a joué des cymbales avec des couvercles de casseroles pour réveiller le bourgmestre de Namur et président du CDH Maxime Prévot. Qui a ouvert la porte, mais n'était pas ravi que toute la famille soit réveillée en pleine nuit alors qu'il y a école ce matin.

© DR
"Avoir une quinzaine de gilets jaunes (ils se sont revendiqués comme tels) qui viennent à 4h du matin vous réveiller, ainsi que votre femme, nos enfants et tout le quartier (désolé les voisins...) en hurlant, gueulant, lançant des cailloux, tapant à vos fenêtres, sonnant intempestivement, balançant de la farine et des sprays sur votre devanture de maison, pétards etc... avec ses messages aussi mixés que confus. La seule demande intelligible qu’ils ont formulée quand je suis descendu et que j’ai pu comprendre entre les propos agressifs était l’instauration d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC)... Vous pensez vraiment que c’est en agissant de la sorte que vous obtiendrez plus d’écoute ?", réagit Maxime Prévot.

© DR
Il a posté quelques photos sur Facebook.