A l’occasion de la 22e édition des Journées du patrimoine des 11 et 12 septembre, les ingénieurs, architectes, archéologues, historiens, mais aussi les tailleurs de pierre, charpentiers, ardoisiers, maçons, facteurs d’orgues seront mis à l’honneur. Artisans pour la plupart, ils jouent un rôle primordial dans la transmission du savoir et du savoir-faire légués par leurs prédécesseurs. En province de Luxembourg, plusieurs circuits permettront de découvrir les techniques de construction et de restauration. Dans la commune de Vielsalm, au départ de la maison communale, vous irez à la découverte du gros œuvre de plusieurs maisons traditionnelles ardennaises et d’autres édifices plus anciens avec, au programme, visite guidée de la maçonnerie des tours du château des Comtes de Salm, présentation de la technique des cherbins dans une ferme de Grand-Halleux et visite de carrières de schiste, d’arkose, etc. A Cherain, commune de Gouvy, au départ de l’ancienne chapelle, un circuit guidé sillonnera les rues pour commenter l’évolution de l’implantation des villages dans la région. Les enfants pourront s’initier aux notions d’urbanisme en jouant avec des malles pédagogiques "Le Village en bandoulière".

Dans la commune de Durbuy, le centre culturel propose un parcours autour de Barvaux-sur-Ourthe, ponctué par la visite d’un chantier de construction aux méthodes et matériaux traditionnels, d’une exposition de décors en trompe-l’œil et d’un atelier de taille de la pierre. A Arlon, l’office du tourisme vous emmènera sur les pas d’architectes du XIXe siècle. L’itinéraire permettra de retrouver les traces de l’évolution du paysage architectural de la cité en suivant deux architectes qui y ont participé le plus activement : Albert Jamot et Jean-Louis van de Wyngaert. Le premier est à l’origine de l’hôtel de ville, construit entre 1842 et 1843. Le second a réalisé les plans de la gare. A Arlon, toujours, visite guidée de l’exposition consacrée à l’abbaye cistercienne de Clairefontaine à l’intérieur du musée Gaspar. De nombreuses activités sont aussi prévues dans la province de Namur. "La thématique choisie, cette année, pour les Journées du patrimoine est particulièrement pertinente pour la ville de Namur. C’est l’occasion rêvée de faire un focus sur les trois importants chantiers de restauration en matière d’infrastructures culturelles namuroises" , se réjouit l’échevine Anne Degand. Tous ces chantiers nécessitent des expertises précises, alliant le plus souvent artisanat, gestes ancestraux et technologies de pointe. L’église Saint-Loup ouvrira exceptionnellement ses portes et celles de ses magnifiques confessionnaux dont la restauration s’achève. "La réflexion concernant la valorisation touristique de ce lieu d’exception est en cours. Nous pensons notamment recourir aux nouvelles technologies." La maison du Meunier de l’Etoile accueille l’Institut du patrimoine wallon (IPW) et le Centre de ressources historiques de la ville de Namur (Cerhin), qui abritera les collections patrimoniales de la ville. Il sera inauguré le 8 septembre. En septembre, les travaux commenceront au Pôle muséal des Bateliers. Après une profonde rénovation, la chapelle et l’ancienne école des Bateliers accueilleront le musée archéologique de Namur, qui présente l’une des plus riches collections en Communauté française. Parallèlement à cette rénovation, le musée de Groesbeeck de Croix, cet hôtel de maître du XVIIIe siècle va connaître, lui aussi, un lifting important dès 2011. Les visiteurs pourront rencontrer des restaurateurs de stucs. Les édifices suivants se montreront aussi sous toutes leurs coutures : l’église Saint-Martin de Dave, la Seigneurie d’Anhaive à Jambes, la cathédrale Saint-Aubain, l’Arsenal, le Parlement wallon, la chapelle Sainte-Apolline de Wartet, la citadelle de Namur (service archéologique et tour médiane). Sans oublier, à Beez, la visite de l’exposition "Neandertal, l’Européen".