La convention est signée, l’Européade se déroulera en 2016.

La convention pour l’organisation de l’Européade à Namur en 2016 a été signée hier par Armand De Winter, président de l’AISBL Européade, et Cécile Crèvecœur, échevine namuroise et présidente de l’ASBL Namur Eurofolk 2016. Un moment officiel qui a permis aux organisateurs de dévoiler les premiers contours de cet événement annuel qui est le plus grand festival de folklore européen.

"La candidature de Namur est une idée du bourgmestre Maxime Prévot qui avait participé à l’Européade en 2006 à Zamora (Espagne) en tant que danseur avec le groupe des Masuis et Cotelis", a rappelé Armand De Winter. "Namur est un endroit idéal pour accueillir cet événement. C’est une ville moderne, vivante et culturelle. C’est aussi une capitale située au centre de l’Europe et facile d’accès."

Durant cinq jours, du 20 au 24 juillet 2016, Namur sera donc la capitale européenne de folklore et accueillera des groupes de musique populaire, de danse folklorique et des chorales venus de toute l’Europe. Cela représente entre 5 000 et 7 000. "Nous avons une volonté réelle de faire participer la population namuroise à cette grande fête populaire. Dites donc déjà aux Namurois de ne pas réserver leurs vacances à ces dates-là !"

Mettre Namur en avant

Frédéric Laloux, commissaire général de l’Européade 2016, travaille déjà depuis de nombreux mois à l’organisation. "C’est une occasion unique de mettre Namur en avant. Cela représente un travail de deux ans, mais ça en vaut le coup. Notre objectif est d’entraîner nos sociétés folkloriques dans cette grande aventure. Il faut par ailleurs prévoir toute sa logistique comme les logements dans des internats. Notre objectif est de rester centré sur Namur."

Cette année , l’Européade se déroulera du 5 au 9 août à Helsingborg en Suède. Plusieurs groupes namurois seront de la fête : les Masuis et Cotelis, les Alfers ou encore La Caracole. Une délégation namuroise sera également présente afin de peaufiner l’organisation 2016.

Et Armand De Winter de conclure : "L’objectif de l’Européade est de sauvegarder et partager l’identité et l’héritage culturel immatériel européens au fil des générations." L’Européade réunit en moyenne 250 groupes de musique populaire et de danse folklorique venus des quatre coins de l’Europe. Le budget global de l’organisation s’élève à 1 250 000 €. La Wallonie, la Province, la Ville et plusieurs partenaires privés interviennent financièrement.