Namur-Luxembourg

A site exceptionnel, moyens exceptionnels ! Grâce à sa reconnaissance en tant que patrimoine exceptionnel l’an passé, le Stade des Jeux et le Théâtre de Verdure vont bénéficier d’une enveloppe d’un montant de 12 millions d’euros pour la restauration des lieux et ce, à raison de 1,2 million d’euros par an.

Le ministre wallon du Patrimoine Maxime Prévot était heureux de pouvoir annoncer que cet endroit allait bénéficier d’une véritable cure de jouvence indispensable. "La volonté de la Wallonie est de permettre à la Ville de Namur de sauvegarder son patrimoine, de le restaurer et d’éviter qu’il ne croule de partout", a précisé le ministre et bourgmestre empêché de Namur. "Nous ne voulions pas être contraints d’interdire l’accès aux gradins à la population pour des raisons de sécurité."

Activités culturelles ou sportives

Cet ensemble atypique a été voulu, il y a plus d’un siècle, par Leopold II. Après avoir été démilitarisé, il a depuis lors toujours servi de lieu destiné à des activités événementielles, culturelles et sportives. "C’est le début du développement touristique de la Citadelle", explique Arnaud Gavroy, historien et échevin de la Citadelle. "Ce site, c’est l’histoire d’une ville qui bascule dans le tourisme avec ses premiers spectacles de masse, des courses hippiques, cyclistes, automobiles, des expositions,…", raconte l’échevin.

Réalisée en 2011, une fiche d’état sanitaire a permis d’identifier l’ensemble des pathologies dont souffre le monument. "La première des choses à faire sera de restaurer le génie civil du bâtiment, arrêter les fuites et faire en sorte qu’il soit pérenne", a précisé Arnaud Gavroy. Une fois l’accord-cadre signé, il faudra encore lancer administrativement la préparation des dossiers, lancer le cahier des charges, attribuer les marchés, avec un début des travaux espéré pour début 2019.

Quant à l’accès au lieu, l’esplanade restera accessible pour l’organisation d’événements, même si l’échevin le reconnaît : "Il faudra une fameuse organisation de chantier pour ne pas hypothéquer des événements de type Les Solidarités. Cependant, il est clair qu’il y aura des événements qui, à un moment donné, devront sauter."