Namur-Luxembourg

La conseillère communale namuroise, Dorothée Klein, a porté plainte contre son homologue du PTB, Jean François Lenoir, qui a tenu lundi des propos sexistes à son encontre, a indiqué mardi le cdH. Le parti souhaite également se constituer partie civile.

Le conseiller communal du parti des travailleurs a visé personnellement Mme Klein dans un message public sur sa page Facebook lundi soir.

Il a notamment laissé entendre que celle-ci se "prostituait" pour aider le président du cdH et bourgmestre de Namur, Maxime Prévot, dans sa campagne pour les élections fédérales.

Il a ensuite tenu d'autres propos diffamatoires en réagissant à des commentaires.

Dans la foulée, le chef de file du PTB namurois, Thierry Warmoes, a indiqué mardi que M. Lenoir avait décidé de remettre sa démission du conseil communal. Il a également précisé que celui-ci souffre d'une maladie qui implique des troubles psychologiques.

"Nous prenons acte de la prise de conscience tardive de l'intéressé et de sa volonté de démissionner", a réagi le cdH. "Toutefois, les propos tenus sont extrêmement violents et il y a des limites".

"Nous ne pouvons donc pas passer sous silence des déclarations qui alimentent les discriminations et nourrissent les violences à l'égard des femmes", conclut le communiqué.

Outre la plainte déposée à la police et sa volonté de se constituer partie civile, le parti a également indiqué que Mme Klein a saisi l'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes.