Comme c’est régulièrement le cas depuis le début de la crise, les Bourgmestres de la province de Namur étaient hier matin virtuellement réunis autour de Marie Muselle, Gouverneur faisant fonction, pour une réunion d’information et d’échanges. A l'ordre du jour, les centres de vaccination et le contrôle de la quarantaine. En ce qui concerne les centres de vaccination, il s’agissait de valider une proposition d'implantation des cinq centres, basée sur les analyses et concertations menées depuis la fin de la semaine passée avec les cercles de médecine, la police et les Bourgmestres. 

La Province de Namur comptera un centre majeur qui doit au moins avoir une superficie de 1500 m² et compter 150 places de parking. L’objectif étant de vacciner 100 personnes par heure. Interrogée par nos confrères de Vivacité, Marie Muselle a précisé que Namur Expo a été proposé à la Région wallonne. Elle devrait donner son approbation ou non en fin de semaine. Un hangar à aménager à Belgrade, à côté du centre dépistage est une solution de repli. 

Il y aura également quatre centres de proximité de minimum 600 m² et 60 places de parking. Ils vaccineront chacun 40 personnes par heure. Toujours selon Marie Muselle, Ciney Expo devrait être logiquement l’un d’eux, au même titre qu’un site privé à Gedinne. Troisième centre proposé, la clinique Saint-Luc de Bouge ou un autre endroit à Eghezée ou Gembloux. Un quatrième site doit encore être trouvé. La priorité va à Fosses mais si cela n’était pas possible, les autorités se tourneraient vers Philippeville. Enfin, cinq centres mobiles devront desservir des communes moins densément peuplées, comme Doische ou Viroinval.