A chaque nouvelle étape de la crise sanitaire et des déconfinements, la Ville de Namur s’adapte, consulte les secteurs impliqués, soutient financièrement ou logistiquement, ou encore prolonge des décisions toujours en fonction de la réalité du terrain.

Les secteurs en intérieur ont pu reprendre leurs activités ce 9 juin. Ces retours d’un large public dans les espaces publics, lieux culturels et dans l’HoReCa nécessitent de maintenir les dispositifs permettant de conserver les distances tout en profitant du moment.

C’est pourquoi, la Ville de Namur a décidé de prolonger les extensions exceptionnelles de terrasses accordées dans le cadres des mesures covid jusqu’au 15 juillet, tout comme la piétonnisation de la rue des Brasseurs. "Ici, nous parlons des terrasses installées sur des zones plus complexes mises à disposition des horécaïstes vu la seule ouverture extérieure entre le 8 mai et le 9 juin", explique Stéphanie Scailquin, Echevine de l’Urbanisme, de l’Attractivité urbaine et de l’Emploi. "Je pense spécifiquement à des zones de stationnement transformées en espace HoReCa. Les terrasses plus conséquentes accordées selon le dispositif de 2020 sont toujours maintenues jusqu’ au 10 novembre. La zone piétonne devant la gare est également conservée sans échéance à ce stade."

Depuis mai 2021, ce sont finalement 41 places de stationnement transformées pour l’occasion par 23 établissements. 19 places sont concernées sur le centre-ville, 14 à Jambes et 8 sur le reste du territoire (notamment les rues de Bruxelles et Julie Billart à Namur, rue de la gare fleurie à Jambes). "A ce jour, 121 établissements profitent d’une extension de sa terrasse ou même de la création d’un espace extérieur sur le territoire communal. Un travail de longue haleine pour les services communaux concernés mais gratifiant au regard des horecaïstes ravis des aides apportées et de la convivialité retrouvée pour les clients."