Jean-Pierre Lutgen a trouvé un arrangement avec le fonctionnaire de la Région Wallonne.

Une fois n’est pas coutume, il y avait plus d’avocats et de magistrats que de monde (prévenus, détenus, journalistes, public confondus) ce matin au tribunal correctionnel d’Arlon pour aborder la première des deux affaires du jour. Et pour cause : il s’agissait de l’affaire Lutgen. On rappelle que le CEO de la société Ice Watch est notamment poursuivi dans le cadre de deux préventions : d’abord un mail, sans doute indélicat, envoyé il y a plusieurs années à un fonctionnaire de la Région Wallonne. Message dans lequel il faisait comprendre à ce dernier qu’il ne fallait pas toujours écouter l’autorité supérieure, citant le film « I comme Icare » comme référence à consulter…

L’autre charge étant un souci de permis d’urbanisme portant sur l’extension du parking de la société Ice Watch, à Bastogne. La bonne nouvelle du jour fut rapidement apportée par Me Renoy, défendant les intérêts de la Région Wallonne et du fonctionnaire. « Nous ne souhaitons plus poursuivre M. Lutgen car un arrangement à été trouvé entre les deux parties », dit-elle. Cet arrangement secret ne sera guère dévoilé par ses confrères à la fin de l’audience. Nous n’en saurons donc pas plus. 

Son « dossier » n’est pas clôturé pour autant. Il sera à nouveau examiné l’an prochain. Une date a été fixée pour la reprise des audiences. Ce sera le 17 février 2020.