Situé au numéro 8 de la rue de l’Hydrion et empruntant la rue Zénobe Gramme, l’ancien bâtiment Hanin-Gilles connaît une belle reconversion. Désormais propriété des Habitations sud-Luxembourg, le site abrite à présent 19 appartements à caractère social. "Il n’y avait rien au début du XXe siècle. Puis, quelques grossistes en matériaux s’y sont installés. Ainsi qu’un atelier de menuiserie. Les établissements Hanin-Gilles ont été détruits puis reconstruit après la Seconde Guerre mondiale. L’entreprise a ensuite été rachetée par la commune et a connu plusieurs affectations dont la première crèche communale, une auberge de jeunesse, la maison de l’Europe, un atelier protégé", rappelle le bourgmestre, Raymond Biren.

Pour transformer ensuite ce bâtiment en dix-neuf logements sociaux, après son rachat par les Habitations sud-Luxembourg, en août 2007, pour un coût de 124 000 €.

Mais c’est surtout sa transformation et sa rénovation qui ont coûté respectivement 1 438 000 € pour le bâtiment et 387 000 € pour les abords, le parking, la voirie et la plaine de jeux. Des travaux subsidiés à hauteur de 90 % par la Société wallonne du logement et la Région wallonne.

"Le bâtiment a subi une transformation fondamentale, en composant avec le bâti et les superficies existants. Ce qui a nécessité beaucoup d’ingéniosité pour en tirer le meilleur parti et réaliser 13 logements d’une chambre et six appartements de deux chambres, allant de 48 à 78 m². Des logements plutôt spacieux, lumineux dans un cadre de vie agréable et fonctionnel. Le bâtiment est aussi idéalement situé à proximité de la gare, du centre et des commerces", précise André Perpète, président des Habitations sud-Luxembourg.