Namur-Luxembourg

Mariline Clémentz, tête de liste "La 3ème Piste" à Neufchâteau, et Yves Evrard (MR), tête de liste "Pour Vous", sont apparus ensemble, lors d'une conférence de presse mardi, pour confirmer être en train de négocier un pacte de majorité. 

Cette coalition formée à la suite du nouveau scrutin de dimanche reléguera dans l'opposition l'actuel bourgmestre Dimitri Fourny (cdH) et son groupe "Agir Ensemble", tandis qu'Yves Evrard retrouvera le poste de bourgmestre, perdu en 2012 face à M. Fourny.

Outre un échevinat, la "3ème Piste" a obtenu la présidence de CPAS.

Dimanche, "Agir Ensemble" et "Pour Vous" s'étaient retrouvées dos à dos en décrochant chacune 9 sièges sur 19, sans majorité absolue. La "3ème Piste", avec un seul siège décroché, pouvait donc orienter la nouvelle majorité communale. Sa cheffe de file, Mariline Clémentz - proche d'Ecolo -, avait déjà annoncé qu'elle refuserait de s'allier avec Dimitri Fourny, inculpé dans le dossier de suspicion de fraude aux procurations électorales autours du scrutin d'octobre 2018, finalement annulé par le gouverneur du Luxembourg et qui avait justifié la tenue de nouvelles élections communales à Neufchâteau dimanche.

Elle a néanmoins accepté de répondre, lundi, à une invitation de rencontre lancée dimanche par Dimitri Fourny.

Plusieurs représentants d'"Agir Ensemble" et de la "3ème Pist" se sont vus. "Nous lui avons rappelé notre éthique politique ainsi que nos souhaits en matière de transparence et de participation citoyenne. Mais M. Fourny était très fermé", selon Mariline Clémentz.

"M. Evrard était d'accord avec nous sur l'importance de la transparence", ajoute Mme Clémentz.

Yves Evrard évoque, lui, une volonté de travailler dans l'intérêt de Neufchâteau. "Nous avons un même socle de valeurs avec du respect, de la loyauté et de la transparence", dit-il.

"Nous allons pouvoir mettre en œuvre un projet avec un 'green deal' axé sur l'environnement, ou œuvrer à une revitalisation urbaine. Il faudra aussi un audit de la commune et de toutes les entités gravitant autours", annonce-t-il en précisant que l'objectif est "d'aller vite pour arrêter un pacte de majorité."

L'adversaire de Dimitri Fourny précise aussi ne pas avoir répondu à l'invitation de rencontre de ce dernier, envoyée dimanche soir par SMS, car il ne savait pas qui était l'auteur du message.

Le futur bourgmestre de Neufchâteau, qui a été député wallon lors de la précédente législature, pourrait être appelé à siéger à nouveau au parlement wallon comme suppléant de Willy Borsus, si l'actuel ministre-président wallon rempile dans un exécutif. Yves Evrard devrait alors de mettre en congé de son mandat de bourgmestre.

"Cela a été évoqué mais cela n'est pas à l'ordre du jour. En politique, j'ai appris à travailler au jour le jour, ce qui est vrai aujourd'hui ne l'est plus forcément demain. J'ai toujours dit que j'effectuerais le choix le plus profitable aux citoyens", répond-il.

Les nouveaux partenaires se retrouveront fin de semaine pour établir un pacte de majorité. Sur le plan de la procédure, un délai de réclamation de 10 jours est possible auprès du gouverneur de province depuis la fin du scrutin de dimanche. Le gouverneur dispose d'un délai de maximum 45 jours pour valider ces élections. Un conseil communal devra alors être convoqué dans un délai de trois semaines minimum après dépôt du pacte de majorité par la nouvelle coalition. Il appartiendra encore au collège sortant de fixer et de convoquer cette séance de conseil communal de passation de pouvoir.