Désormais, tout le monde dispose de son gel hydroalcoolique et ce n’est plus à l’ordre du jour. " Nous en débattrons au collège communal la semaine prochaine mais c’est effectivement la tendance ", signale Stéphanie Scailquin, échevine de la Mobilité. " Il faut savoir que les automobilistes disposent déjà de 30 minutes gratuites et que les horodateurs ne doivent plus être alimentés après 17 h 30. Pour l’instant il y a aussi pas mal de places dans le centre, ce qui permet de se garer à proximité de l’endroit où l’on veut se rendre. Compte tenu de tout cela, une demi-heure me semble être suffisante pour effectuer une petite course ou venir chercher une commande. Dans le contexte actuel, on ne fait plus de lèche-vitrines et on ne flâne plus dans les magasins. "

Par contre, à terme, cette position pourrait évoluer. " À nouveau, cela fera l’objet de discussions mais lorsque tous les commerces pourront rouvrir leurs portes, on pourrait revoir notre position. La gratuité du parking serait alors vue comme une des mesures de soutien au commerce local ."