Affolant : on estime qu’une femme sur 5 voire une femme sur 4 a subi des violences physiques au moins une fois dans sa vie. Cette violence dans la sphère privée, au cœur de la vie quotidienne.

Ces agressions subies par les femmes peuvent être physiques, psychologiques, verbales, sexuelles, économiques du seul fait de leur appartenance au sexe féminin. Combien portent plainte à la police ? Seulement 3,3 % !

Chaque jour, 52 personnes portent plainte pour des faits de violence dans leur couple. Du 14 au 25 novembre, plusieurs ateliers, animations et expositions gratuits seront adressés au grand public sur le thème des violences intrafamiliales et interpersonnelles dans différentes ASBL du grand Namur, comme le Resto du Cœur, le centre de planning familial Solidaris ou le Cinex, l’école de devoirs les Cracks-en-Tout

Cette semaine est organisée par le service de prévention des violences familiales D’Une Rive à l’autre, de la Ville de Namur, qui prend ce problème à bras-le-corps depuis dix ans, en collaboration avec plusieurs quartiers et maisons de jeunes de Namur.

"Ce n’est qu’en réseau qu’on peut travailler une problématique comme celle-là", estime l’échevin de la Cohésion sociale, Maxime Prévot. "Le but est d’aborder sans fausse pudeur et sans honte non plus un sujet dont on doit pouvoir parler pour des questions de santé publique et de santé mentale aussi. Ce sujet concerne le plus grand monde puisqu’une femme sur quatre a subi ou subira des violences au cours de sa vie. Il n’y a pas de profil de famille type. Contrairement aux a priori, ces violences ne sont pas l’apanage des familles socio-économiquement défavorisées."

Un budget de 30000 € sur deux ans a été alloué à ce projet réalisé en partenariat avec le Fédéral, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Région wallonne. Au programme sont prévus divers ateliers sur ce thème : écriture musicale ou scénaristique, peinture, théâtre, contes, self-défense, relaxation, etc.

Une représentation du spectacle L’Oie du silence créé par le centre culturel régional aura lieu, le dimanche 20 novembre à 16 h 30, au Théâtre royal de Namur.