Une petite cafétéria ouvrira-t-elle bientôt à la gare de Vielsalm ? Le projet a été évoqué au récent conseil communal dans le cadre de l’examen de la convention de mise à disposition des locaux du rez-de-chaussée de la gare au syndicat d’initiative.

La commune de Vielsalm dispose en effet du bâtiment, grâce à un bail emphytéotique conclu avec la SNCB et a, à ce titre, aménagé deux appartements à l’étage. Au rez-de-chaussée, où la salle des pas perdus est à nouveau accessible au public, elle projetait d’installer un point vélo. La convention prévoit de confier au syndicat d’initiative la location de vélos électriques et la gestion d’une cafétéria.

"Manque de transparence"

Ce projet a suscité de vives réactions dans les rangs de la minorité. Françoise Caprasse (Comm’Vous) et François Rion (Écolo) ont reproché au collège de ne pas respecter la convention d’emphytéose qui exclut toute activité commerciale à la gare. Le bourgmestre Elie Deblire a rétorqué qu’il s’était adressé à la SNCB pour obtenir une dérogation et que sa demande avait été acceptée. Il a, a-t-il affirmé, reçu l’autorisation d’ouvrir le nouvel espace commercial tous les jours de 6 h à 15 h, sauf le week-end. Le projet pourra dès lors se développer dans la légalité. La minorité est revenue à la charge en reprochant à la majorité d’avoir pris cet arrangement avec le syndicat d’initiative pour permettre à l’épouse d’un échevin d’obtenir une concession de services, auprès du syndicat d’initiative, et ainsi gérer la cafétéria sous le statut d’indépendante.

Les mandataires ont dénoncé le manque de transparence, le détournement des règles et le conflit d’intérêts. Des arguments balayés d’un revers de main par le bourgmestre. Selon lui, la procédure est parfaitement légale et il s’est défendu de tout copinage. Françoise Caprasse a conclu en disant que son groupe introduirait un recours à la Région wallonne pour conflit d’intérêts si le collège ne revoyait pas sa copie. La convention a été approuvée majorité contre opposition.


Applaudimètre

Les comptes 2018 du CPAS et de la commune ont été présentés mardi au conseil communal de Vielsalm. Les interventions successives de la présidente du CPAS, Aline Lebrun, de la directrice financière, Laurence De Colnet, et de l’échevin des Finances, Thibault Willem, ont été saluées par des applaudissements, impulsés par le bourgmestre Elie Deblire. Une réaction inhabituelle qui a fait réagir l’écologiste François Rion. "Je suis surpris que ces comptes soient approuvés à l’applaudimètre", a-t-il lancé. "Il faut se passer d’applaudir des informations politiques par respect pour le public qui subit ainsi une influence déplacée."

Le bourgmestre a rétorqué que les mandataires de la majorité montrent ainsi qu’ils sont satisfaits du travail réalisé et que le fait d’applaudir n’influence pas le public. François Rion a demandé que dorénavant il n’y ait plus d’applaudissements. "Il faut pouvoir manifester de cette manière sa satisfaction. Nous le ferons aussi pour la minorité si ce qu’elle dit est digne d’intérêt", a conclu le bourgmestre.