Les pièces saisies ont été confiées à la Province de Namur afin d'être redistribuées

Le parquet de Namur est en charge de 3 dossiers de trafic de masques ou de combinaisons de protection, rapportent nos confrères de La Meuse. Plusieurs centaines de pièces auraient été saisies dans ce cadre : le procureur du roi Vincent Macq évoque plusieurs centaines de masques et près d'un millier de combinaisons dans les colonnes de nos confrères. " Mais il pourrait y en avoir beaucoup plus", précise-t-il.

Les objets saisis ont été confiées à la Province de Namur afin d'être redistribuées. Le procureur du roi affirme la volonté du parquet de lutter contre ce commerce parallèle qui semble parfois très organisé. Si 3 dossiers sont à l'instruction, d'autres font l'objet d'une information judiciaire.

Le 11 avril, un dossier a été mis à l’instruction au parquet de Namur suite à des perquisitions concernant une vente illégale de masques FFP2. Deux hommes ont été interpellés pour vente illégale de masques FFP2 à Namur. Une personne a vu une annonce concernant la vente de masques dans une station-service de Namur. Elle a ensuite prévenu la police. Un rendez-vous a alors été fixé avec le vendeur, qui a pu être interpellé. Ce sont finalement 194 masques qui ont été retrouvés dans son véhicule. Une perquisition a également eu lieu à son domicile où 200 masques supplémentaires ont été saisis. L'homme expliquait avoir acheté des masques à l'étranger pour en fournir à sa famille. Il en aurait eu trop, raison pour laquelle il aurait décidé d'en revendre. L'un de ses proches a également été interpellé. Son rôle aurait été de placer les annonces.