Namur-Luxembourg À Libramont, un promoteur propose une offre exceptionnelle.

C’est bientôt les examens mais pour la majorité des étudiants, il est aussi temps de s’intéresser à son actuel (ou futur) logement.

"Je m’y prends tard. En mai, la plupart des meilleurs kots ou studios sont déjà loués. Il faut être chanceux pour en trouver. Moi, j’en ai visité une dizaine dans la région mais j’avoue que je n’ai pas été satisfaite de ce que j’ai vu. Trop petits, pas modernes, pas équipés (Internet, télévision) ou encore trop loin et donc, obligation de prendre le bus qui passe toutes les heures…", nous disait ainsi Magali, cette étudiante française qui effectuera bientôt un stage à l’hôpital de Libramont qui se trouve juste à côté.

Une liste officielle de tous les kots

Le bâtiment situé dans le quartier Haynol est flambant neuf. Il comprend huit studios et vingt kots, tous équipés : meubles, Internet, salle de bain privée, cuisine (commune), parking… Il ne manque pratiquement rien pour que chaque étudiant se sente bien. Ce n’est pas un hasard s’il y avait foule cette semaine lors des visites proposées par l’entrepreneur.

Les studios du rez-de-chaussée et la plupart situés au premier étage sont vendus. Même le prix demandé pour le loyer semble raisonnable (NdlR : environ 400 euros + 25 euros de charge). "Mon frère fait ses études à Bruxelles. Son kot est pourri (rires). Il occupe une vieille maison dans le quartier jouxtant l’ULB. C’est un lieu de vie qui ne ressemble pas du tout à celui-ci. Et il paye 450 euros sans les charges pour ça. Pour le même prix (ou presque), on a un cinq étoiles à Libramont", disait-elle en boutade.

Du côté de la commune, l’échevin en charge des Infrastructures scolaires est content. La demande était forte. Cette offre tombe à point nommé. "C’est bien joué de la part du promoteur. Les étudiants cherchent du tout inclus, ils seront comblés. Et à terme, cela va aussi booster les autres propriétaires de kots/studios à aménager ou rénover leur bien vieillissant. On peut donc espérer que les conditions de vie ne seront que meilleures pour les étudiants, peu importe l’endroit qu’ils choisiront pour s’installer", dit Christophe Mouzon.

Une liste officielle de tous les kots disponibles dans la région sera bientôt réalisée par la commune de Libramont. Les étudiants sont donc invités à prendre contact avec la commune vers la mi-juin.

Un projet de la Haute École Schuman (Libramont) visant à envoyer des étudiants "loger" chez des personnes âgées est dans les cartons. On devrait en savoir davantage d’ici quelques semaines.