C’était il y a 50 ans, le 26 décembre 1964. Une petite équipe de spéléologues était descendue au Trou Picot du massif de Boine à Han-sur-Lesse afin d’étudier les chauves-souris…

En cette froide journée d’hiver, les conditions étaient idéales pour apercevoir de la vapeur d’eau sortir de la roche. Après un travail de longue haleine pour dégager cette entrée, leur émerveillement fut immense ! Remplis d’émotion et naturellement très impatients, ils se sont rapidement lancés dans l’exploration du plus beau de tous les cadeaux du Père Noël !

L’aventure était certes très attrayante par son exclusivité mais pas sans danger. Grâce à leur passion et leur ténacité, ils ont ainsi découvert deux kilomètres de galeries souterraines et 8 grandes salles toutes plus impressionnantes les unes que les autres.

Aujourd’hui, cette grotte - considérée comme la plus belle grotte sauvage de Belgique - n’est accessible qu’à quelques spéléologues et scientifiques autorisés. La salle appelée Bivouac nous rappelle ces premières expéditions où les explorateurs allaient jusqu’à passer la nuit dans ce trésor géologique.

"Nous y pensons depuis longtemps, ce sera bel et bien une réalité en 2016, une fois le balisage et quelques aménagements réalisés : la grotte du Père Noël pourra être parcourue et admirée par des petits groupes de visiteurs", confie Brigitte Malou.

"Ce safari souterrain tout à fait exclusif sera encadré par des spéléologues formés à l’accompagnement. Les passages plus difficiles seront sécurisés à l’aide de câbles et d’un pont de singe. Pour cet aménagement discret, nous veillerons tout particulièrement à préserver l’authenticité de la grotte. Son ouverture au public est d’ailleurs la meilleure façon de la préserver puisque le parcours sera désormais balisé précisément."

A la lampe frontale

La grotte se visitera à la lampe frontale. Cela rendra le parcours plus aventureux pour les visiteurs mais aussi respectueux des nombreuses chauves-souris. En effet, ces animaux - adaptés à un environnement nocturne - souffrent d’une pollution lumineuse croissante. Un dispositif d’éclairage est donc exclu. De plus, la grotte du Père Noël sera toujours fermée en hiver afin de respecter leur hibernation.

"Conscients de l’infinie beauté de la grotte du Père Noël, nous sommes heureux de l’ouvrir au public dans une démarche d’écotourisme. La préservation de ce lieu et des 15 espèces de chauves-souris qu’il abrite est et restera toujours notre priorité."