Namur-Luxembourg Des associations vont mener des actions transfrontalières avec la Flandre et le Nord-Pas-de-Calais.

Les populations de pollinisateurs sauvages sont menacées. Des associations de protection de la nature wallonne, flamande et française ont décidé de se grouper pour mener ensemble des actions concrètes. Un plan d’action transfrontalier vient d’être élaboré. "Nous tirons la sonnette d’alarme", indique Jean-Sébastien Rousseau-Piot, chargé du projet Sapoll chez Natagora. "Les quatre grands groupes de pollinisateurs sauvages, en l’occurrence les abeilles, les syrphes, les papillons et certains coléoptères, sont en déclin. Un déclin inquiétant car notre production alimentaire et notre qualité de vie sont menacées. Il est grand temps de réagir en collaboration avec les pays voisins."

D’importants moyens financiers nécessaires

Le plan d’action mis au point par Natagora en partenariat avec Natuurpunt Studie, en Flandre, et le conservatoire des espaces naturels du Nord-Pas-de-Calais, établit, pour la première fois à l’échelle transfrontalière, un état des lieux de la situation globale et régionale de ces insectes et des actions déjà mises en œuvre par divers acteurs du territoire. "Ce programme transfrontalier reprend 35 types d’actions à réaliser sur une durée de 10 ans, de 2019 à 2029, selon trois axes", poursuit Jean-Sébastien Rousseau-Piot. "Le premier axe porte sur l’amélioration des connaissances, via la recherche scientifique. Le second consiste à sensibiliser le plus grand nombre à la préservation de la biodiversité grâce à de petites actions concrètes dans les jardins des particuliers où, par exemple, les produits phyto doivent être exclus, et où il faut privilégier les plantes sauvages. Enfin, le troisième axe vise à conserver les pollinisateurs via des actions concrètes sur le terrain."

Selon Natagora, ce dernier volet est indispensable et urgent à initier car le bilan préliminaire établit que très peu d’actions de conservation ont été réalisées à ce jour dans la zone transfrontalière. D’importants moyens financiers seront nécessaires pour le mettre en œuvre. Un appel aux pouvoirs subsidiants va être lancé.