Le projet d’installation d’une centrale de production de tarmac le long de la nationale 4 à Sart-Bernard (Assesse) provoque depuis plusieurs mois une levée de boucliers de la part des habitants, "scandalisés par le lieu d’implantation de cette usine qui se profile à moins de cent mètres à peine des premières habitations et à proximité d’une crèche et de trois écoles primaires, à côté d’un bois didactique destiné à accueillir les promeneurs, les enfants des écoles et les mouvements de jeunesse de la région."

Les habitants sont inquiets des nuisances qu’engendrerait cette usine à des kilomètres à la ronde. Rejets toxiques, odeurs, bruits, poussières, trafic de camions sont évoqués et les riverains estiment que des zonings industriels sont plus adaptés pour accueillir de telles infrastructures.

Une réunion d'information est prévue ce soir à Assesse à 20 heures dans la Salle du club de football d’Assesse, rue des Fermes, 20A à Assesse. Le Comité de Riverains N931 et l'asbl Covisart ont décidé de prendre les devants et de partager une lettre ouverte envoyée au groupe Nonet Broers, porteur du projet. Dans celles-ci, les opposants reconnaissent les qualités du groupe en question, et leur demandent justement de ne pas les ternir. "A ce jour, de votre propre aveu, votre projet n’a trouvé aucune terre d’accueil dans les zonings industriels, même les plus aptes à son installation. En désespoir de cause, vous vous rabattez sur un terrain boisé exempt de toute pollution, sans aucune infrastructure préalable, situé à proximité immédiate d’habitations et, de surcroît, dans une zone d’habitat à caractère rural. Bref, l’antinomie parfaite de ce que vous recherchiez."

Les riverains poursuivent : "Soyez bien conscients que vous allez devoir faire face à notre détermination sans faille à nous opposer par tous les moyens légaux à votre projet. Vous serez donc amenés à des débours non négligeables sans aucune garantie de succès. Ne serait-il pas urgent pour vous de renoncer à ce projet dont l’issue, déjà très incertaine, risque fort de voir la rentabilité de votre entreprise gravement affectée par le contexte actuel du COVID 19, contexte imprévisible au temps de vos premières études de faisabilité ? Loin de constituer un aveu de faiblesse, une telle décision renforcerait votre image de société fidèle à ses valeurs de respect et d’écoute, d’enthousiasme et de flexibilité, de dialogue et de souci environnemental. Nous ne sommes pas des donneurs de leçons. Votre projet mérite tous les éclairages possibles et nous venons de vous faire part de notre sentiment, que, peut-être, sans l’avouer, vous partagez."