Namur-Luxembourg

L’affluence était surtout concentrée sur l’axe Fer/Ange avec des retombées sur les rues perpendiculaires. Mais on a rarement vu autant de monde dans les rues du centre de Namur que ce jeudi, premier jour des soldes.

"On s’attendait à voir du monde car ce sont les vacances scolaires, mais pas à ce point-là !", s’exclame Marianne, vendeuse dans une boutique de vêtements qui dit n’avoir pas pu manger son sandwich à midi ni se poser pour un café devant le monde qui franchit sa porte.

"Il y a toujours pas mal de gens dans les rues le premier jour de soldes, mais il fallait attendre le premier samedi pour en voir autant que ce jeudi. On se croirait presque la veille de Noël, quand tout le monde est pressé d’acheter", observe ce travailleur de l’Horeca.

"C’est vrai qu’il y a beaucoup de monde, mais je ne sais pas s’ils sont là pour se promener ou pour acheter", observe la patronne d’un tea-room un peu excentré.

"Nous, nous nous sommes organisés pour avoir plus de vendeuses et bien prendre en charge les clients qui arrivent. Mais nous n’avions pas imaginé qu’il y aurait autant de monde que ça. On n’avait plus vu ça depuis quelques années, même si les vêtements pour enfants démarrent toujours très fort : les parents profitent des réductions pour faire des stocks. Heureusement, ça ne bouchonne pas trop à la caisse donc les gens restent agréables", se réjouit la gérante d’une boutique pour bambins.

Des réductions atteignent déjà 60 pour cent

Dans cette boutique comme dans d’autres, les réductions atteignent parfois 50 ou 60 %, ce qui est assez rare aux soldes d’hiver pour un premier jour. Ce qui explique aussi la belle humeur des clients.

"À part quelques jours de gel, il n’a pas fait très froid donc il nous reste pas mal de vêtements chauds en stock. Les bonnes affaires peuvent se faire tout de suite", explique cette vendeuse de chaussures.