Dans le cadre de ces « Fêtes de Wallonie » si particulières cette année, le Collège des Comités de Quartiers Namurois et le Comité Central de Wallonie souhaitaient rendre hommage aux 10.000 victimes du Covid-19 ainsi qu’aux divers métiers qui ont œuvré en première ligne pendant le confinement imposé lors de la pandémie.

La cérémonie a débuté vers 17h par un morceau de cornemuse interprété par Guido Smeyers. 

Ce sont ensuite Eric Adam pour le CCW et Etienne Dethier, pour le CCQN qui ont pris la parole, l’occasion aussi de saluer la mémoire des 7000 blouses blanches qui ont perdu la vie dans le monde depuis le début de l’épidémie. « Nous présentons officiellement les condoléances de la ville de Namur, mais aussi le soutien moral de toute une population », a déclaré Eric Adam. Pour Etienne Dethier, il convenait aussi d’avoir une pensée pour tous les secteurs impactés par le coronavirus, qu’il s’agisse du tourisme, de la culture ou de l’événementiel. Et de citer François Bovesse, fondateur des Fêtes de Wallonie : « Ce qui demeure quand tout s’écroule, c’est l’âme. » L’occasion pour le président du CCW de rappeler que près de 1500 offres de services de la part de bénévoles sont parvenues au cabinet du gouverneur Denis Mathen dans le cadre de la crise, mais aussi de saluer les combattants namurois du Covid.

Alice Nicolas, une diplomée de l’IMEP, a ensuite interprété un morceau composé durant le confienement, « Après ne peut-être comme avant », s’accompagnant elle-même au piano.

Frédéric Feye, directeur médical de la cellule de crise provinciale, a ensuite partagé son vécu de l’épidémie, avant que professeurs et élèves de la Rocks Cool n’interprètent une chanson d’Axelle Red, « Je t’attends »

Tous les ans, le Comité Central de Wallonie décerne une Gaillarde d’argent à une personne qui par son talent ou ses travaux se montre digne de la reconnaissance de la Wallonie, toute personne qui a une attitude bienveillante et constructive, quel que soit son domaine de prédilection, a une chance d’être nominé et mis à l’honneur. Cette édition particulière des fêtes leur a inspiré l’idée d’une « Gaillarde d’Honneur », décernée à ces femmes et ces hommes pour leur courage et leurs compétences.La gaillarde a été distribuée par les autorités présentes aux résidents et soignants de la maison de repos de l’Harscamp. 

Alice Nicolas a interprété Imagine de John Lennon, avant que la cérémonie ne se clôture par le lever des couleurs et l’interprétation du Bia Bouquet, par la Musique Royale de la Police de Namur Capitale et la Royale Moncrabeau.

En courant de soirée, les groupes Originam’s et Attitude Chante Johnny se produisaient en guise de remerciement à ceux qui ont oeuvré durant le Covid.