Louvain-la-Neuve comporte déjà une soixantaine d'oeuvres d'art contemporain, disséminées dans toute la ville. Elles sont apparues dès la création de la cité universitaire.

Ainsi, une sculpture de Félix Roulin, située dans le parc scientifique Einstein, a été réalisée en 1977. Le sculpteur a aussi réalisé les deux autres oeuvres marquantes situées près de l'auditoire Coubertin, et devant le musée de LLN.

Parmi les plus connues des créations néo-louvanistes, épinglons aussi les deux statues, Léon et Valérie, la place de l'Université ou la fresque de Roger Somville réalisée en 1987 sur le mur des Halles, autour du thème «Qu'est-ce qu'un intellectuel?». Non loin de là, la gare expose de façon permanente les photographies de peintures de Paul Delvaux consacrées aux gares. Jean-Marc Collier a aussi recouvert en 1997 le mur au-dessus du passage Agora d'un trompe-l'oeil tandis que Claude Rahir a lui peint la fresque «C'est la vie», sur le mur des auditoires Agora en 1997.

Des personnages de bande dessinée habitent aussi les rues de la cité universitaire, tels «Largo Winch», place des Sciences, ou «Broussaille», ruelle Saint Eloi. Certaines oeuvres sont plus discrètes, comme les bancs publics en pierre posés parc de la Source par Claudia Ammann. On notera que la Ronde des menhirs (par Pierre Culot), qui sert de lieu de rencontres aux passants déambulant place Montesquieu, a été primé lors d'un concours.

Quant aux pierres du «Concerto en bleu» disséminées dans le Jardin botanique du Biéreau, elles ont été inspirées à Jocelyne Aubin par la légende de la Fée Mélusine.D So.De

A lire: Itinéraires et promenades Ottignies-LLN: L'Art dans la ville, en vente à Inforville 4 euros.

© La Libre Belgique 2006