Garzelli mis officiellement à la porte

L'ex-leader Stefano Garzelli a été suspendu mardi du Tour d'Italie après confirmation à l'issue d'une seconde analyse de la présence dans ses urines d'un diurétique interdit, ont annoncé des responsables de son équipe, Mapei. Garzelli avait été contrôlé positif après l'étape du lundi 13 mai à Liège. Il avait été autorisé à poursuivre la course en attendant de nouveaux tests

Garzelli mis officiellement à la porte
©EPA
(D'après AFP)

L'ex-leader Stefano Garzelli a été suspendu mardi du Tour d'Italie après confirmation à l'issue d'une seconde analyse de la présence dans ses urines d'un diurétique interdit, ont annoncé des responsables de son équipe, Mapei. Garzelli avait été contrôlé positif après l'étape du lundi 13 mai à Liège. Il avait été autorisé à poursuivre la course en attendant de nouveaux tests.

Les analyses, pratiquées dans un laboratoire de Lausanne, en Suisse, ont confirmé la présence de Probenecid, diurétique interdit dont l'utilisation peut masquer des produits dopants. Ces résultats entraînent automatiquement la suspension de Garzelli du Giro, a déclaré Allesandro Tenier, porte-parole de l'équipe Mapei.

Cipollini éclipsé

Dans ce cadre morose, la neuvième étape, que Mario Cipollini (Acqua e Sapone) a enlevé au sprint, est évidemment passée au second plan. Il s'agissait pourtant de la troisième victoire du bel Italien depuis le départ. Cipollini s'est montré une nouvelle fois le plus rapide. `J'ai été emmené dans les meilleures conditions´, s'est félicité le coureur à la tunique zébrée, déjà vainqueur à Münster et Esch-sur-Alzette.

Il s'agit de sa 37e victoire d'étape dans le Giro pour `Super Mario´, qui s'est encore rapproché du record des 41 étapes détenu par l'ancien `campionissimo´ Alfredo Binda.

© Les Sports 2002