Johan Museeuw a lui-même été acheter de l'EPO à Cologne

Dans son livre "Museeuw spreekt - van leeuw tot prooi" ("Museeuw parler - de lion à proie"), présenté mercredi, l'ancien champion cycliste Johan Museeuw explique comment il a acheté de l'EPO.

Belga
Johan Museeuw a lui-même été acheter de l'EPO à Cologne
©BELGA

"Je veux dire que je ne suis qu'un homme de chair et de sang. Je n'arrivais pas à quitter le sport cycliste. J'étais sur un nuage. J'étais le roi et je voulais rester sur le trône. D'où ma fuite vers l'EPO", a expliqué l'ancien champion du monde.

"Je me suis rendu à Cologne, me suis parqué dans un garage souterrain et suis entré dans une pharmacie. Un peu déguisé avec des lunettes de lecture sur le nez. J'ai montré un papier avec ce dont j'avais besoin. Le pharmacien m'a dit quelque chose que je n'ai pas compris et est revenu avec une petite boîte. Je l'ai prise et j'ai payé cash. Ce devait entre 50 et 100 euros. Le pharmacien n'a rien demandé et n'a pas donné plus d'explications. Visiblement, l'EPO et l'Aranesp étaient en vente libre en Allemagne", explique Museeuw dans son livre.