Tom Boonen au départ du Tour de France

Le champion de Belgique Tom Boonen (Quick.Step) peut finalement prendre le départ du Tour de France samedi à Monaco, a décidé la Chambre arbitrale du sport du comité olympique français (CNOSF), vendredi midi à Paris, annonce Sporza. Les organisateurs du Tour "prennent acte" de la décision C'est le Tour des retours"Le Tour n'est pas une discothèque"Sondage: pour ou contre?Les Belges au Tour en imagesLa présentation des équipes en imagesChavanel vise une étape Notre module Tour de France

BELGA et Philippe Van Holle
Tom Boonen au départ du Tour de France
©BELGA

Le champion de Belgique Tom Boonen (Quick Step) a donc finalement été autorisé à prendre le départ du Tour de France, samedi à Monaco, par la Chambre arbitrale du sport du comité olympique français (CNOSF), vendredi à Paris.

La décision est définitive. Amaury Sport Organisation (ASO), qui avait récusé Boonen le 18 juin, n'a pas de possibilité d'appel, selon la convention qui lie les équipes à l'organisateur. Pour la deuxième année d'affilée, Boonen avait été interdit de Tour par les organisateurs, après avoir été à nouveau contrôlé positif à la cocaïne hors compétition, le 25 avril. ASO avait justifié cette exclusion "pour atteinte à l'image du Tour".

Après un premier recours, lundi devant le Tribunal de grande instance de Nanterre, en banlieue parisienne, qui s'était déclaré incompétent, le coureur et son équipe s'étaient ensuite adressés à la Chambre arbitrale du CNOSF. Après les plaidoiries jeudi, cette instance s'est donc prononcée en faveur de la participation de Boonen à la Grande Boucle, à la veille du départ de Monaco.

Boonen, sacré champion de Belgique dimanche à Aywaille, prendra place au sein de l'effectif Quick Step où disparaît l'Australien Allan Davis, initialement inscrit, qui lui cèdera son dossard 153.

Le vainqueur de Paris-Roubaix au printemps dernier vise ouvertement le maillot vert qui récompense le meilleur sprinter de l'épreuve. "Si j'ai la chance de participer, je sais que je ne serai pas le bienvenu. Mais il faudra que je transforme ce stress négatif en force pour réussir de bons résultats", avait expliqué Boonen en début de semaine.

Tom Boonen a appris la nouvelle alors qu'il rentrait d'une sortie d'entraînement avec ses équipiers sur le parcours de la première étape de ce samedi. En découvrant la foule excitée qui l'attendait, il a rapidement compris. "Laissez-moi encore cinq minutes, le temps de prendre une douche et je reviens vers vous. Officiellement, je ne sais encore rien, mais je devine à vous voir que cela va dans le bon sens."


Tom Boonen: "mes vacances avec Lore sont à l'eau..." Un photographe de l'agence belga, Dirk Waem, a été le premier à annoncer la bonne nouvelle à Tom Boonen, vendredi midi à Monaco. Le champion de Belgique, qui s'entraînait avec ses coéquipiers de Quick.Step, a fait semblant de froncer les sourcils... "Si je comprends bien", blagua-t-il en effet, "mes vacances avec Lore (son amie, ndlr), sont maintenant à l'eau. Je vais devoir me taper le Tour et tous ses cols!" Il évoqua alors plus sérieusement la question de son état d'esprit. "La seule chose à faire", estime-t-il, " c'est de ranger définitivement toute cette pénible affaire dans un coin de mon cerveau, et l'oublier au plus vite. Je referme définitivement le tiroir, pour ouvrir celui où j'avais noté mes objectifs au cas où (le maillot vert et des victoires d'étapes, ndlr), sur lesquels je dois maintenant me concentrer à fond..." Il ne l'a pas dit, mais cela se voyait: Tom Boonen n'espérait plus un épilogue aussi heureux, et en a été surpris...