Autre temps, autres mœurs. Là où le Grand Prix de clôture de Putte-Kappellen refermait autrefois la saison de la majorité de nos routiers, plusieurs stars du peloton étaient encore en activité le week-end dernier à Abou Dhabi (Van Avermaet, Cavendish, Contador…), sur la Japan Cup (en marge de laquelle Cancellara a tiré sa révérence) ou au Chrono des Nations.

Cette fois, l’heure de la trêve hivernale a finalement bel et bien sonné… en même temps que celle des bilans. Et le moins que l’on puisse écrire est que la saison 2016 a été, pour reprendre une expression chère à Patrick Lefevere, un "grand cru classé".

Avec 103 succès UCI au compteur de nos coureurs, jamais le bilan comptable national n’a été aussi prolifique depuis le début du… XXIe siècle !

"Il convient quand même de nuancer quelque peu ce constat…" souligne Christophe Brandt, le manager général de l’équipe Wallonie-Bruxelles Group Protect, victorieuse à neuf reprises en 2016. "Certaines épreuves, qui n’étaient autrefois répertoriées que comme des kermesses, ont aujourd’hui intégré le calendrier UCI dont le nombre de rendez-vous a, du coup, augmenté. Il n’en demeure pas moins que la moisson de nos coureurs est remarquable !"

Troisième nation (derrière l’Italie avec 143 succès et la France avec 110) à comptabiliser le plus grand nombre de victoires, la Belgique a associé la qualité à la quantité puisque nos cyclistes se sont imposés à 15 reprises au plus haut niveau du cyclisme mondial, le World Tour. Soit le meilleur bilan à ce niveau depuis une saison 2011 que Philippe Gilbert avait griffé de son empreinte avec 8 des 16 succès belges.

"La peur du vide"

"La peur du vide semble être un mal typiquement belge…" sourit Kevin De Weert, le sélectionneur national. "Après l’ère Museeuw, on redoutait une traversée du désert, mais Boonen et Gilbert ont pris son relais. Aujourd’hui, Van Avermaet est à pleine maturité, mais des gars comme Wellens (25 ans) ou Oliver Naesen (26 ans) ont aussi gagné au plus haut niveau. Lorsque vous me dites que 47 de nos coureurs se sont imposés dans une épreuve UCI depuis le début de la saison, cela traduit à suffisance la qualité et la santé de notre cyclisme. Avec ses 15 victoires (NdlR : soit une de plus que Peter Sagan) , Timothy Dupont est le coureur le plus prolifique de la saison internationale. Je vous concède que ses succès n’ont pas toujours été enlevés sur des épreuves de premier plan, mais il n’y a plus de petite course aujourd’hui. Il est difficile de s’imposer partout !"