Van Avermaet "J’aurais préféré l’étape à ce maillot"

Van Avermaet "J’aurais préféré l’étape à ce maillot"
©BELGA
Quentin Finné

Le Waeslandien a pris la tête du général après la deuxième étape à Tirreno.

Greg Van Avermaet a retrouvé jeudi, à Pomarance, la tenue de roi de la Course des Deux Mers, 359 jours après avoir emporté dans ses bagages le maillot bleu de vainqueur final de Tirreno Adriatico.

Quatrième sur les hauteurs de la petite cité toscane, le Waeslandien héritait du même coup de la tunique portée, jeudi matin, par son équipier Caruso par le jeu du classement de cette seconde étape (l’Italien termina 31e). Une position de leader d’une épreuve WorldTour qui ne satisfaisait pourtant pas vraiment le champion olympique. "J’aurais réellement préféré la victoire d’étape à ce maillot bleu, soufflait le leader de la BMC. J’avais pointé cette étape depuis un petit moment déjà et savais que son final me convenait vraiment. Même si celle-ci se serait immanquablement assortie d’une place de leader du général, puisque nous avions remporté le chrono par équipe la veille, c’est la perspective de lever les bras en franchissant la ligne qui m’animait au départ. Ma frustration est d’autant plus forte que je pensais avoir les jambes pour aller chercher ma deuxième victoire de la saison…" Piégé par le jeu d’équipe et les circonstances de course, Van Avermaet ne put répondre à l’offensive de Thomas, le vainqueur du jour.

Déjà leader provisoire du Tour de Valence plus tôt dans la saison, Van Avermaet ne s’ouvre pas pour autant les perspectives d’un nouveau terrain de chasse. "Si je voulais prétendre à la victoire finale sur des courses d’une semaine, il me faudrait perdre une dizaine de kilos. " Quentin Finne