Zoom sur la santé du cyclisme italien: "Notre problème est économique, pas sportif"

Depuis cette année, l’Italie ne compte plus aucune formation au plus haut échelon du cyclisme mondial.

20150516 - CAMPITELLO MATESE, ITALY: The pack of riders pass an Italian flag during the eighth stage of the 98th edition of the Giro d'Italia cycling race, 186 km from Fiuggi to Campitello Matese, Italy, Saturday 16 May 2015. BELGA PHOTO YUZURU SUNADA
20150516 - CAMPITELLO MATESE, ITALY: The pack of riders pass an Italian flag during the eighth stage of the 98th edition of the Giro d'Italia cycling race, 186 km from Fiuggi to Campitello Matese, Italy, Saturday 16 May 2015. BELGA PHOTO YUZURU SUNADA ©BELGA
Quentin Finné
Depuis cette année, l’Italie ne compte plus aucune formation au plus haut échelon du cyclisme mondial.

Dans un pays où le plus grand quotidien sportif national s’imprime chaque jour sur plus de trente pages roses, l’horizon du cyclisme italien semble s’être teinté d’une couleur bien plus sombre ces derniers mois. Pour la première fois depuis

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité