Nadal fonce sur son premier défi

TOPSHOT - Spain's Rafael Nadal returns the ball to Spain's Pablo Carreno Busta during their tennis match at the Roland Garros 2017 French Open on June 7, 2017 in Paris. / AFP PHOTO / CHRISTOPHE SIMON
TOPSHOT - Spain's Rafael Nadal returns the ball to Spain's Pablo Carreno Busta during their tennis match at the Roland Garros 2017 French Open on June 7, 2017 in Paris. / AFP PHOTO / CHRISTOPHE SIMON ©AFP
Carole Bouchard, Envoyée spéciale à Paris

Roland-Garros S’il y en a bien un ici qui pouvait dès le début prétendre au crime de lèse-majesté, c’est bien Thiem. Et Nadal le sait parfaitement. L’Autrichien de 23 ans est l’écueil redouté sur sa route vers la Decima : il est en pleine progression, il a cette puissance brutale capable de tout emporter sur son passage et puis il reste sur une victoire face à Rafa à Rome (6-4,6-3). Il peut gâcher la fête. "Il a un énorme potentiel et ne te laisse pas beaucoup d’options à exploiter, a expliqué Nadal. A Rome, il m’a constamment mis dans des situations difficiles, mais je n’étais pas dans un grand jour. A moi de faire en sorte qu’il ne puisse pas refaire le coup."

A un match d’une dixième finale à Roland-Garros, Nadal partira grand favori de ce match malgré tout. Il joue le feu depuis le début de la saison sur terre battue et n’a laissé que 22 jeux en route vers le dernier carré. Il a totalement retrouvé son coup droit et sa confiance. "Je remercie tous ceux qui me donnent comme favori pour le titre, mais la seule chose qui compte c’est de bien jouer. Votre job c’est d’écrire, pas de souci, le mien c’est de jouer au tennis."

En plus de son niveau de jeu, Nadal possède aussi une expérience extraordinairement précieuse sur le court Philippe Chatrier. C’est sa maison, et Thiem sera l’intrus. Est-ce le meilleur Nadal jamais vu ? Non. Et il ne retrouvera sans doute jamais son niveau de 2008 ou 2010. Les années sont passées par là ainsi que les blessures. Il y a des coups qu’il ne peut plus faire comme ce coup droit court décroisé. Mais est-ce le meilleur Nadal vu depuis 2014 ? Sans aucun doute. Pour preuve, il fiche quand même un peu la trouille à Thiem.

Pression

"Son coup droit est l’un des meilleurs coups de toute l’histoire du jeu, et c’est impossible de tout le temps l’éviter donc je suis prêt à prendre quelques coups gagnants vendredi (sourire). A moi de ne pas lui donner les positions qu’il préfère en coup droit. Et puis à chaque fois que j’ai battu un énorme joueur, j’ai joué comme un pied au match suivant donc j’espère que ça ne va pas encore m’arriver. Mais je me sens vraiment plus fort aujourd’hui qu’à Rome par exemple." Il le faudra car on a vu à Barcelone et Madrid que Nadal gardait une avance sur Thiem quand les deux étaient à leur meilleur et que la pression était forte. A Rome, l’Autrichien avait joué un match hallucinant dans un jour de grâce où tout était rentré. Il va être bien difficile de marcher sur Nadal sur le Chatrier. "Je suis sur le circuit depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’il n’y a aucune garantie et que chaque jour est différent."

Nadal a compris que la menace Thiem est réelle.