"Tu es toute nue sous ta frite?": L'atroce Tour de France des hôtesses

Que serait le Tour de France sans sa caravane? Depuis 1930, la, désormais, célèbre caravane publicitaire du Tour de France attire les spectateurs avant le passage des coureurs. Et pour assurer le show, les marques engagent du personnel.

"Tu es toute nue sous ta frite?": L'atroce Tour de France des hôtesses
©AFP
Rédaction en ligne

Que serait le Tour de France sans sa caravane? Depuis 1930, la, désormais, célèbre caravane publicitaire du Tour de France attire les spectateurs avant le passage des coureurs. Et pour assurer le show, les marques engagent du personnel. 


Un personnel très feminin et bien entendu, joli à regarder. Les "hôtesses" sont payées environ 2.000 euros net, selon les informations de France TV info, mais à quel prix?

Souriantes en toutes circonstances, les hôtesses vivent un Tour de France quelque peu éprouvant, autant physiquement que moralement. Mains aux fesses, verre d'urine jeté sur elles. Les témoignages sont nombreux, dénonçant les insultes et les dérapages commis sur ces jeunes demoiselles. 

Charlotte, engagée par la marque McCain et déguisée en cornet de frites géant, se confie : "les blagues de cul, c'est tous les jours." Les jeux de mots avec son costume en font rire plus d'un, sauf elle. "Je te mettrais bien ma saucisse", "tu veux un peu de sauce" ou encore, "tu es toute nue sous ta frite?". L'hôtesse doit représenter une marque, "dans la vraie vie, je mettrais des baffes aux personnes qui me disent cela, ici, j'encaisse et je souris" témoigne-t-elle. 

Les blagues sexistes sont courantes tout comme les insultes. "J'ai même vu des mères de famille me traiter de "connasse"" témoigne Elodie, employée pour la marque Ricoré et habituée du Tour de France. Les insultes comme "radine" ou encore "salope" volent par dessus la foule, quand les hôtesses ne distribuent pas assez de cadeaux à la foule qui attend les bras tendus leur passage. 

Malgré ces trop nombreux incidents, la plupart des hôtesses n'hésitent pas à retourner sur le Tour de France, car "la très grande majorité des gens que l'on croise sont adorables" sourit Elodie.