Ca a encore chauffé entre Démare et Bouhanni: nouvel épisode d'une longue rivalité (VIDEOS)

Ca a encore chauffé entre Démare et Bouhanni: nouvel épisode d'une longue rivalité (VIDEOS)
©AFP
A.S.

On le sait, les deux sprinters ne sont pas les meilleurs amis du monde, loin de là. Rien que sur ce Tour 2017, ils se sont déjà accrochés à plusieurs reprises, tant sur la route qu'à l'interview ou sur les réseaux sociaux.

La dernière pique date de l'épreuve de ce vendredi. Alors que le peloton entrait dans les derniers kilomètres avant le sprint final, Nacer Bouhanni (Cofidis) a voulu court-circuiter le train du champion de France en tentant d'accrocher la roue de Jacopo Guarnieri, poisson-pilote du sprinter de la FDJ. Bien mal lui en a pris puisque Arnaud Démare le sermonne d'un petit coup d'épaule afin de reprendre sa place dans le train.


Si cet incident est dérisoire, il montre pourtant bien la tension qui existe entre les deux coureurs français. Tous deux représentent une équipe française et veulent briller sur leurs terres. Lors de l'étape 4, entre Mondorf-les-Bains et Vittel, leur duel est passé inaperçu suite à la chute de Cavendish et l'exclusion de Sagan. Pourtant, là aussi, il y avait eu de la tension. Arnaud Démare avait en effet effectué une petite vague lors de son sprint, ce qui avait obligé Nacer Bouhanni à freiner en plein sprint.


La rancoeur entre les deux hommes semble s'être amplifiée depuis le dernier championnat de France, où le coureur de la FDJ a réglé son homologue de Cofidis au sprint. Là aussi, Nacer Bouhanni s'était plaint après l'arrivée d'un mouvement latéral de son adversaire qui, selon lui, lui avait bloqué la route.


Cette rivalité a atteint son paroxysme ces derniers jours, notamment suite à l'intervention de Jacopo Guarnieri qui a déclaré à la RAI: "Bouhanni est un trou du cul, un con, un idiot. Il a essayé de nous faire chuter. Le pauvre garçon doit être nerveux : il ne gagne jamais." Des propos qui ont provoqué un énorme tollé, au point que l'Italien a tenté de s'excuser sur Twitter ... tout en confirmant ce qu'il avait confié lors de l'interview.


Je dois m'excuser auprès de Nacer Bouhanni pour l'avoir appelé "con". Les insultes sont toujours inutiles et un manque de classe. Mon opinion concernant [...]


[...] ce qu'il s'est passé est toujours la même. Mais une insulte n'apporte rien au débat.

Des propos qui n'ont évidemment pas laissé Nacer Bouhanni indifférent. Il a, à son tour, répondu au coureur de la FDJ sur Twitter.


On l'a vu aujourd'hui, l'histoire entre les deux hommes est loin d'être terminée. Mais avec l'arrivée de la montagne, ils risquent de ne plus se retrouver au coude à coude. De quoi, peut-être, apaiser les tensions avant le retour des étapes de plaine, dès mardi prochain.