Voici pourquoi Rodrigo Beenkens ne commente pas le Tour ce vendredi

Laurent Bruwier a pris le relais avec Rik Verbrugghe, ce vendredi.

Voici pourquoi Rodrigo Beenkens ne commente pas le Tour ce vendredi
©D.R.
A.P. et N. Ch.

Laurent Bruwier a pris le relais avec Rik Verbrugghe, ce vendredi.

Les amateurs de cyclisme sont ravis: toutes les étapes du Tour de France sont diffusées en intégralité sur la RTBF, cet été. "France Télévisions diffuse l’entièreté des étapes. On n’a donc pas le choix : on doit faire de même pour éviter que les téléspectateurs se dirigent vers les chaînes françaises", nous avait expliqué Michel Lecomte, chef des sports de la RTBF, il y a six semaines.

Comme nous l'expliquait Rodrigo Beenkens en début de Tour, cela modifie toutefois ses habitudes, sur place: "On a moins de temps avant la prise d'antenne et on ne peut donc plus reconnaître les fins d'étape, par exemple. Et le soir, quand on rend l'antenne, on doit déjà avancer le plus possible sur la route pour se rapprocher de l'arrivée du lendemain. On a toujours 24h d'avance sur la course, en fait."

Le rythme est donc plus soutenu pour le duo Beenkens-Saugrain, qui a commenté les 6 premières étapes du Tour. Et c'est ce qui explique leur absence à l'antenne, ce vendredi. Pour leur permettre de souffler quelque peu, il avait été décidé en amont que Laurent Bruwier et Rik Verbrugghe les remplaceraient sur trois étapes. "On a envisagé de mettre à l’antenne un duo en matinée et un autre duo l’après-midi mais on craignait de perturber les téléspectateurs", nous confiait Damien Detry, producteur du Tour de France à la RTBF, à la fin du mois de mai.

Finalement, c'est bien l'option des trois jours de repos (en plus des deux jours de repos que connaîtra le Tour de France) qui a été choisie. Le premier est pour ce vendredi, deux autres interviendront plus tard dans le Tour.