Froome: "La chute de Richie était horrible"

Britain's Chris Froome, wearing the overall leader's yellow jersey, Australia's Richie Porte, in red and black, Colombia's Nairo Quintana, second right, and Italy's Fabio Aru, far right, climb towards Mont du Chat pass during the ninth stage of the Tour de France cycling race over 181.5 kilometers (112.8 miles) with start in Nantua and finish in Chambery, France, Sunday, July 9, 2017. (AP Photo/Christophe Ena)
Britain's Chris Froome, wearing the overall leader's yellow jersey, Australia's Richie Porte, in red and black, Colombia's Nairo Quintana, second right, and Italy's Fabio Aru, far right, climb towards Mont du Chat pass during the ninth stage of the Tour de France cycling race over 181.5 kilometers (112.8 miles) with start in Nantua and finish in Chambery, France, Sunday, July 9, 2017. (AP Photo/Christophe Ena) ©AP
Julien Gillebert

Froome a une nouvelle fois regretté l’abandon de Richie Porte.

Les chutes de la neuvième étape de ce Tour de France resteront malheureusement dans l’histoire de cette édition. Avec les abandons de Manuele Mori, Robert Gesink, Rafal Majka, Geraint Thomas et d’un des favoris, Richie Porte. La gamelle de ce dernier, mais aussi celle de Dan Martin, a marqué Chris Froome.

"Les images de sa chute étaient juste horribles", a-t-il commenté lors de la journée de repos. "Je les ai vues près du podium protocolaire et elles m’ont choqué. J’ai contacté Richie. Il est salement blessé, mais je suis vraiment soulagé qu’il n’ait rien de plus sérieux, car cela aurait pu être bien plus grave. Quand de tels incidents se produisent, cela rejette la course à un second niveau. Nous sommes tous concentrés sur notre Tour, mais quand vous voyez un ami tomber de la sorte, cela vous rappelle ce qui compte réellement dans la vie. Je lui souhaite le meilleur rétablissement possible."

En conférence de presse, ce lundi, Chris Froome a également regretté l’abandon de son coéquipier Geraint Thomas. "C’est un gros coup dur pour l’équipe", poursuit le Kenyan Blanc. "Non seulement parce que Geraint était deuxième au général, mais aussi parce qu’il devait être très précieux en montagne. Il va beaucoup nous manquer pour la deuxième semaine, mais nous pensons surtout à lui en espérant qu’il se remette très vite sur pied."

Questionné sur Fabio Aru, qui l’a attaqué alors qu’il était victime d’un ennui mécanique, Chris Froome a, une nouvelle fois, évité de polémiquer. "Il y a un peu une règle non écrite suivant laquelle lorsque le leader de la course a cette sorte de problème, le groupe ne profite pas de la situation", a déclaré le maillot jaune sans citer nommément Aru. "Je leur suis vraiment reconnaissant d’avoir ralenti quelques instants pendant que je changeais de vélo. Je pense que Richie Porte a joué un rôle déterminant."

Et concernant son contact avec l’Italien ? "J’ai perdu un peu l’équilibre et j’ai dévié sur la droite, Aru est arrivé à ma droite et il a dû se dérober aussi. C’était une véritable erreur et je pense que Fabio Aru a été le premier à le reconnaître", a estimé le Britannique. "Je me suis excusé tout de suite sur la route dès que cela s’est produit. C’est fou d’imaginer que ce soit volontaire. Tout d’abord, j’en suis incapable et je n’allais pas risquer de mettre mon dérailleur dans la roue avant d’Aru."