Froome est prêt pour les Pyrénées: "Je me sens en pleine forme"

Avant les Pyrénées, Froome se montre confiant.

Britain's Chris Froome, wearing the overall leader's yellow jersey, is followed by Denmark's Jakob Fuglsang, far left, during the ninth stage of the Tour de France cycling race over 181.5 kilometers (112.8 miles) with start in Nantua and finish in Chambery, France, Sunday, July 9, 2017. (AP Photo/Christophe Ena)
Britain's Chris Froome, wearing the overall leader's yellow jersey, is followed by Denmark's Jakob Fuglsang, far left, during the ninth stage of the Tour de France cycling race over 181.5 kilometers (112.8 miles) with start in Nantua and finish in Chambery, France, Sunday, July 9, 2017. (AP Photo/Christophe Ena) ©AP
E.d.F.

Avant les Pyrénées, Froome se montre confiant.

À la veille de l’arrivée dans les Pyrénées, la finale de la 11e étape a été très nerveuse avec plusieurs chutes dont celle qui a touché Alberto Contador.

Jakob Fuglsang s’est aussi occasionné deux fractures du scaphoïde, perdant sans doute toute chance de jouer un rôle majeur et de titiller le maillot jaune Chris Froome.

"Il y a eu plusieurs chutes, mais, heureusement nous n’avons pas été touchés", disait Froome qui sait ce qui l’attend ce jeudi entre Pau et Peyragudes, puis le lendemain vers Foix. "Il faudra avoir cette étape courte (101 km) en tête aussi, mais avant cela, il faut quand même tout donner. Je sais bien qu’Aru ou que Bardet vont essayer demain (jeudi). Peut-être vont-ils s’allier pour tenter de me mettre en difficulté car mon avantage n’est pas énorme. Ce qui est sûr, c’est que je vais veiller à ne pas permettre à mes adversaires de se rapprocher au classement. Ni à ceux qui sont proches de moi ni à ceux qui ont perdu du temps. Mais je vais évidemment garder prioritairement Aru à l’oeil."

Volontairement, le Britannique a débuté la saison dans une forme qui devait encore s’améliorer. Depuis le Dauphiné, il a franchi un palier pour arriver au Tour en condition ascendante. "J’aime à penser que ma forme va encore progresser", dit le maillot jaune. "Depuis le Dauphiné, je suis de mieux en mieux. Je me sens en pleine forme, mais c’est dur à dire avec des étapes comme celles de ces derniers jour. Les Pyrénées et la montagne vont rendre leur verdict. J’espère que j’y serai encore dans une meilleure forme que celle que j’ai eue jusqu’ici."