Zdenek Stybar remporte un magnifique Circuit Het Nieuwsblad, Van Avermaet deuxième

Le Tchèque Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick Step) a remporté le Circuit Het Nieuwsblad (WorldTour), traditionnelle course d'ouverture des classiques flamandes entre Gand et Ninove sur 200 km samedi.

Zdenek Stybar remporte un magnifique Circuit Het Nieuwsblad, Van Avermaet deuxième
©BELGA
Belga

Le Tchèque Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick-Step) a remporté en solitaire la 74e édition du Circuit Het Nieuwsblad (WorldTour) disputée sur 200km samedi entre Gand et Ninove. Greg Van Avermaet (CCC) s'est adjugé au sprint la deuxième place devant Tim Wellens (Lotto Soudal).

L'ancien spécialiste du cyclocross a faussé compagnie à ses quatre compagnons d'échappée à deux kilomètres de l'arrivée pour s'imposer en solo. Greg Van Avermaet (CCC) a pris la 2e place devant Tim Wellens (Lotto Soudal), 3e. Le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) et Dylan Teuns (Bahrain Merida) complètent le top 5.

Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step), 7e, Philippe Gilbert (Deceuninck-Quick Step), 8e et Oliver Naesen (AG2R La Mondiale), 10e, sont les autres Belges du top 10.

Dès le départ de la course, deux coureurs tentaient une échappée. Roy Jans (Corendon-Circus) et le Luxembourgeois Tom Wirtgen (Wallonie Bruxelles) prenaient ainsi rapidement plus d'une minute d'avance sur le peloton. Après dix kilomètres, Tom Devriendt (Wanty-Groupe Gobert) et Alex Howes (EF Education First) décidaient de sortir en contre-attaque et parvenaient sans difficulté à rejoindre les deux hommes de tête.

Le peloton, emmené par la Deceuninck-Quick Step, décidait dans un premier temps de laisser les quatre échappés prendre le large. Ainsi, l'écart grandit à plus de 13 minutes d'avance après moins de 40 kilomètres de course. Le train de sénateur du peloton impactait directement la course féminine, lancée après le départ des messieurs, qui devait être neutralisée temporairement.

Après 82 kilomètres, le peloton décidait enfin d'accélérer. Lotto-Soudal et CCC imposaient un nouveau rythme avec Deceuninck-Quick-Step pour rapidement revenir à 9 minutes des échappés. Un peu plus de 30 kilomètres après, au kilomètre 113, Kenneth Vanbilsen (Cofidis) sortait du peloton et attaquait dans le Leberg. Vingt-et-un coureurs décidaient de le suivre. Quelques kilomètres plus loin, six coureurs devaient toutefois abandonner la poursuite suite à une chute collective.

Grâce au gros travail de CCC et des coéquipiers de Greg Van Avermaet, le peloton parvenait à rejoindre les hommes de tête à cinquante kilomètres de l'arrivée. Le Molenberg s'avérait décisif puisque dans le même temps le peloton explosait de toutes parts.

Un groupe de 17 coureurs s'isolait en tête, parmi lesquels de nombreux favoris comme Greg Van Avermaet, vainqueur des éditions 2017 et 2018.

Le champion olympique, chef de file de CCC, était le premier à placer une attaque à 29 kilomètres de l'arrivée dans l'Everenberg. Cinq coureurs parvenaient à le suivre Dylan Teuns (Bahrain-Merida), Alexey Lutsenko (Astana), Tim Wellens (Lotto Soudal), Zdenek Stybar (Deceuninck-Quick-Step) et l'Italien Daniel Oss (Bora-Hansgrohe). Ce dernier craquait toutefois rapidement à l'entame du Mur de Grammont.

À 2,5 kilomètres de l'arrivée, Wellens attaquait. Van Avermaet parvenait à le suivre, mais Stybar contrait et s'envolait vers la victoire en solitaire. Il s'agit de la première victoire pour le coureur tchèque de Deceuninck-Quick-Step dans une Flandrienne. Van Avermaet s'est, pour sa part, adjugé la deuxième place au sprint devant Wellens, Lutsenko et Teuns. La formation belge Deceuninck-Quick-Step engrange ainsi sa douzième victoire de la saison.

Revivez la course en direct commenté:




La course féminine neutralisée à cause de la lenteur des hommes

La quatorzième édition du Circuit Het Nieuwsblad féminin, qui a débuté samedi en fin de matinée à Gand et qui doit s'achever après 123 kilomètres à Ninove, a été neutralisée à Sint-Denijs-Boekel.

Après 33 kilomètres de course, la course féminine a menacé de se retrouver dans le sillage direct la course masculine. Les messieurs partis quelques minutes auparavant avaient débuté la classique d'ouverture de la saison à un rythme d'escargot, tandis que les dames ont tout de suite lâché les chevaux.

L'UCI a décidé d'arrêter la course féminine. Après un peu plus de dix minutes de pause forcée, les femmes pouvaient continuer leur chemin. Plus tard dans la course, il n'y aura plus de problème, car le parcours des deux courses se séparent et les dames dont la distance à couvrir est plus courte arriveront avant leurs homologues masculins à Ninove.